Quelles sont les solutions naturelles pour améliorer la mémoire et la concentration ?

Femme qui réfléchit

Sommaire

Pour une concentration et une mémoire au top, notre cerveau nécessite d’être entretenu.

Cela passe par une bonne hygiène de vie : un sommeil de qualité, une activité physique régulière et une alimentation saine.

Aidez-vous des plantes et des nutriments pour donner un coup de fouet à vos capacités intellectuelles.

Un trou de mémoire ? Des difficultés à rester concentré sur une tâche ? Votre cerveau vous joue des tours ? Comme nos muscles, nos capacités cérébrales nécessitent d’être constamment entretenues pour fonctionner de manière optimale. Alors si votre mémoire et votre concentration ont besoin d’être boostées, découvrez nos solutions naturelles pour entretenir vos méninges.

Le saviez-vous ? Ce n’est pas une légende ! Avec l’âge, notre capacité de mémorisation diminue. Mais toutes nos mémoires ne sont pas impactées. Seules la mémoire de travail (mémoire à court terme) et la mémoire épisodique (celle en charge des souvenirs personnels) sont concernées. Quant à la mémoire sémantique (connaissances sur le monde et nous-même), la mémoire perceptive (mémorisation sensorielle) et la mémoire procédurale (mémoire des automatismes), celles-ci sont relativement préservées (1).

Prenez soin de votre cerveau !

Pour entretenir cette belle machine qu’est notre cerveau, il est primordial de commencer par adopter une bonne hygiène de vie. Tout d’abord, le cerveau a besoin de sommeil. C’est durant la nuit que toutes les informations de la journée s’y stockent (2). Bien dormir permet donc de consolider les apprentissages et de commencer la journée au maximum de ses capacités intellectuelles. Rappelons, au passage, qu’une bonne nuit, c’est en moyenne 7 heures de sommeil. Au-delà d’un sommeil réparateur, pratiquer une activité physique régulière est tout aussi important pour entretenir sa mémoire et renforcer sa concentration. Pourquoi ? Selon des études scientifiques, l’activité physique permettrait d’augmenter le nombre d’interactions entre les neurones (3) et améliorerait également la mémorisation (4). Enfin, une alimentation saine est aussi primordiale. Certains nutriments ont de réels bienfaits sur la sphère cérébrale. Lesquels ? Patience, nous y venons.

Les solutions naturelles pour la mémorisation et la concentration

Notre mémoire comme notre concentration peuvent être soutenue par des nutriments de notre alimentation ou des plantes.

Les oméga-3

Comme nous vous le disions, une alimentation équilibrée et variée est importante pour entretenir ses neurones. Notamment parce que certains nutriments comme les oméga-3 sont essentiels au bon fonctionnement du cerveau (5). Plus précisément, la famille des oméga-3 est principalement composée de l’ALA (acide alpha-linolénique), un acide gras que notre organisme peut transformer en EPA (acide eïcosapentaènoïque) et en DHA (acide docosahexaènoïque). Néanmoins, notre corps ne peut pas fabriquer tout seul l’ALA. De plus, la conversion de l’ALA en EPA et DHA est faible. C’est pourquoi, il est essentiel d’en apporter par l’alimentation. Les huiles végétales (huile de lin, de noix, de cameline), les noix sont bien pourvues en ALA. Les poissons gras sont, quant à  eux, les sources exclusives de DHA et EPA. Ce seraient d’ailleurs ces deux derniers types d’oméga-3 et plus particulièrement le DHA qui présente le plus d’intérêt pour le cerveau. Il contribue au bon fonctionnement de nos capacités intellectuelles dont la mémoire (6). Finalement, quand on vous dit de manger du poisson, car c’est bon pour la mémoire, c’est loin d’être une idée reçue.

Les vitamines du groupe B

Dans la série nutriments bons pour la mémoire et la concentration, on demande les vitamines de groupe B ! Que ce soit la vitamine B1, B6, B9 ou B12, elles agissent toutes les 4 pour que notre système nerveux fonctionne à merveille (7). Elles jouent un rôle important dans le développement, le maintien et le fonctionnement du cerveau. Les principales sources de vitamine B sont la levure de bière, les abats, les légumineuses (lentilles, pois, haricots secs,’¦), les graines, les grains entiers, les noix, ainsi que les légumes verts, les fruits et les produits laitiers.

Le ginkgo biloba

Les plantes, elles aussi, se révèlent être de bons atouts pour notre mémoire et notre concentration. À commencer par le ginkgo biloba. Cette plante, originaire de Chine, est réputée pour améliorer les performances mentales comme la mémoire et la concentration. Elle aide à maintenir de bonnes fonctions cognitives, et ce, malgré le déclin lié à l’âge. Le ginkgo biloba est donc la plante idéale pour rester concentré sur sa tâche et lutter contre l’oubli.

Le ginseng

Il ne faudrait pas oublier le couteau suisse des plantes : le ginseng. Cette racine adaptogène possède de multiples bienfaits dont celui de renforcer les capacités intellectuelles. Cet énergisant naturel améliore les capacités d’apprentissage, la concentration et la coordination. Un véritable stimulant pour notre cerveau ! Faites du ginseng votre allié contre les trous de mémoire.

Le bacopa

Pour finir, le bacopa, une plante utilisée depuis 3 000 ans dans la tradition indienne. Si vous avez des problèmes d’attention, cette plante sera votre salut.

Références :

1. C. Guillaume, B. Guillery-Girard, F. Eustache, B. Desgranges. Mémoire et vieillissement normal : données comportementales et électrophysiologiques. NPG Neurologie – Psychiatrie – Gériatrie, Volume 9, Issue 49, 2009, Pages 3-9, ISSN 1627-4830, https://doi.org/10.1016/j.npg.2008.04.012.2.Rasch B, Born J. About sleep’s role in memory. Physiol Rev. 2013 Apr;93(2):681-766. doi: 10.1152/ physrev.00032.2012. PMID: 23589831; PMCID: PMC3768102.3.Marin Bosch, B., Bringard, A., Logrieco, M.G. et al. Effect of acute physical exercise on motor sequence memory. Sci Rep 10, 15322 (2020). https://doi.org/10.1038/s41598-020-72108-14.Erickson KI, Voss MW, Prakash RS, and al. Exercise training increases size of hippocampus and improves memory. Proc Natl Acad Sci U S A. 2011 Feb 15;108(7):3017-22. doi: 10.1073/pnas.1015950108. Epub 2011 Jan 31. PMID: 21282661; PMCID: PMC3041121.5.COMMUNIQUÉ – SALLE DE PRESSE INSERM. Les oméga-3 indispensables pour le cerveau dès l’adolescence. LIEN : https://presse.inserm.fr/les-omega-3-indispensables-pour-le-cerveau-des-ladolescence/28815/6.Dyall SC. Long-chain omega-3 fatty acids and the brain: a review of the independent and shared effects of EPA, DPA and DHA. Front Aging Neurosci. 2015 Apr 21;7:52. doi: 10.3389/fnagi.2015.00052. PMID: 25954194; PMCID: PMC4404917.7.Mitchell ES, Conus N, Kaput J. B vitamin polymorphisms and behavior: evidence of associations with neurodevelopment, depression, schizophrenia, bipolar disorder and cognitive decline. Neurosci Biobehav Rev. 2014 Nov;47:307-20. doi: 10.1016/j.neubiorev.2014.08.006. Epub 2014 Aug 27. PMID: 25173634.