Quels sont les effets secondaires de l’huile de pépin de courge ?

huile pepin courge

Sommaire

Introduction

L’huile de pépins de courge est utilisée depuis plusieurs siècles pour ses multiples vertus. En effet, il s’agit d’une huile végétale riche en principes actifs, mais aussi en nutriments. Dans certains cas cependant, quelques effets secondaires ont été rapportés. Quels sont les effets indésirables de l’huile de pépins de courge ? Mais aussi, quels sont ses effets bénéfiques ? Découvrez les réponses à ces questions, mais aussi les points essentiels à savoir sur ce sujet ! 

I. Qu’est-ce que l’huile de pépins de courge ? 

Comme son nom l’indique, l’huile de pépins de courge est une huile végétale extraite des pépins ou graines de courge. Cette extraction s’effectue uniquement par pressage à froid (- 50 °C) sous haute pression. En règle générale, l’huile de pépins de courge pure est recueillie à travers la première pression à froid. Les graines utilisées peuvent parfois être rôties en amont ou encore séchées. La substance huileuse obtenue par ce procédé présente généralement un coloris jaune à vert foncé, voire marron brun. Elle affiche parfois des reflets marron, ocre ou rougeâtres. Son goût, quant à lui, est caractéristique de celui des graines de courges, autrement dit, assez léger, agréable et doux. L’huile de pépins de courge pure présente d’ailleurs le plus souvent une certaine note de noisette. Au toucher, elle est plutôt épaisse. Il faut environ les graines de 30 à 40 courges pour obtenir 1 litre d’huile de pépins de courge. 

En ce qui concerne les graines ou pépins de courges utilisés pour l’extraction de l’huile de pépins de courge, elles sont issues des courges de la variété cururbita pepo. Pour plus de précision, il s’agit des courges qui font partie de l’ordre des cucurbitales, de la grande famille des cucurbitaceae, puis du genre cucurbita.

Pour ce qui est de l’espèce cucurbita pepo, elle se divise en 6 variétés, de taille, forme et couleurs variées, et rassemble également différentes sous-espèces. Parmi les types de courges utilisés pour la fabrication de l’huile de pépins de courge se trouvent entre autres la citrouille, la courgette, le pâtisson, le melon ou encore la courge spaghetti. Il faut souligner que le terme courge désigne également la plante qui produit ces différents types de courge. Cette plante herbacée annuelle possède de longues tiges rampantes avec de grandes fleurs jaunes aux extrémités. Ses feuilles, quant à elles, sont généralement recouvertes de poils raides.

cururbita pepo

Le saviez-vous ?

Si l’huile de pépins de courges est une huile végétale qui peut être conditionnée en bouteille ou flacon, elle existe aussi sous forme de capsules. 

II. De quoi est composée l’huile de pépins de courges ?

Comme évoqué plus haut, l’huile de pépins de courge pure est riche en principes actifs et en nutriments.

En principe, l’huile de pépins de courges pure est composée :

A. D’acides gras précieux 

Il s’agit notamment d’acides gras polyinsaturés, mono-insaturés et saturés, à savoir les acides linoléiques, linoléniques, oléiques, palmitiques et stéariques. Grâce à l’acide linoléique, l’huile de pépins de courge est surtout riche en oméga 6, mais présente également une concentration notable d’oméga 9 (acide oléique) et un peu moins d’oméga 3 (acide linolénique). 

B. De vitamines 

Dans cette huile végétale sont aussi retrouvés divers types de vitamines, telles que les vitamines A, C, D, E, K ou P, ainsi que plusieurs vitamines du sous-groupe B (B1, B2, B6, B12, etc.). 

C. Des minéraux et oligo-éléments

Parmi les divers minéraux et oligo-éléments relevés dans l’huile de pépins de courge figurent entre autres le zinc, le calcium, le fer, le magnésium, le phosphore, le sélénium, le cuivre ou encore le manganèse. 

Sinon, cette huile végétale renferme également des glucides, des protéines (globuline, albumine, etc.), des caroténoïdes (lutéine, bêta-carotène, zéaxanthine), des tocophérols, des phytostérols, des squalènes, des flavonoïdes ou encore des phospholipides. Elle contient aussi des alcools (cucurbitol, myo-inosito, polyalcool), des acides aminés (cucurbitine, GABA, citrulline, éthylasparagine) ou encore des acides carboniques.

III. Quels sont les bienfaits de l’huile de pépins ou graines de courge sur l’homme ou la femme ?

L’huile de pépins de courges peut être utilisée sous différentes formes, à savoir par voie orale ou par application. Dans tous les cas, il est très important de préciser qu’elle ne doit pas être chauffée. Cela permet de bénéficier de tous ces éléments thérapeutiques. D’autre part, elle doit être conservée dans un contenant hermétique pour éviter son oxydation, et à l’abri de la lumière.

Pour ce qui est des bienfaits et vertus de l’huile de pépins de courge, ils sont aussi nombreux, puisque cette huile possède des propriétés :

  • Antioxydantes
  • Anti-inflammatoires
  • Diurétiques
  • Antihypertenseur
  • Cardioprotectrices
  • Vermifuges 

Ainsi, l’huile de pépins de courges peut être utile en cas de troubles digestifs, douleurs inflammatoires, troubles et inconforts urinaires ou même impuissance.

Sinon, sur le côté cosmétique, cette huile se révèle également nourrissante, adoucissante, tonifiante, revitalisante, fortifiante, émolliente et même cicatrisante. Elle est d’ailleurs indiquée pour les peaux sèches, ternes, fatiguées ou abîmées, les rides, les plaies, les eczémas, les lèvres gercées ou encore les aphtes. Il en est de même pour les cheveux secs, cassants, ternes, abîmés ou même pour l’alopécie et la chute des cheveux. En effet, cette huile est aussi utilisée pour les soins capillaires.

IV. Est-ce que l’huile de pépin de courge est bonne pour l’hypertension, les troubles urinaires ou contre les vers ? 

Comme cité précédemment, sur le plan santé, l’huile de pépins de courges peut être utilisée dans différents cas. Il peut par exemple s’agir : 

A. De l’hypertension 

En effet, l’huile de pépins de courges contient principalement des graisses insaturées qui sont bénéfiques pour le cœur, mais aussi pour les vaisseaux sanguins. Ces graisses insaturées représentent notamment les bons cholestérols. Ainsi, cette huile végétale serait capable de réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang, et du même coup, de réduire la pression artérielle. Les antioxydants présents dans l’huile de pépins de courges permettent également d’atténuer le stress oxydatif, un facteur notable de l’hypertension artérielle. 

B.   Des troubles urinaires

L’huile de pépins de courges est aussi intéressante pour réduire les fréquences de mictions provoquées par une hyperactivité de la vessie, améliorer le flux urinaire et sa vidange. Elle améliore ainsi la qualité de vie. D’autre part, elle serait aussi idéale pour prévenir la formation de calculs urinaires. Sinon, associée à d’autres aliments, comme la canneberge, elle favoriserait une grande amélioration  des infections urinaires et des douleurs qui en résultent. 

C. Des vers intestinaux 

Les graines de courges sont utilisées depuis longtemps pour leurs propriétés vermifuges. Cela est notamment dû à l’action d’un principe actif appelé « cucurbitine ». Ce dernier confère aux graines, des propriétés antichistosomiales (contre les maladies parasitaires tropicales) et antiherminthiques (contre les oxyures et taenias). 

Sinon, en plus de ces différents cas, l’huile de pépins de courges serait aussi capable de combattre le stress, mais aussi de favoriser la santé mentale, la santé oculaire et le sommeil. D’autre part, elle permettrait de maigrir, de favoriser la calcification osseuse, sans oublier sa capacité à soulager les différentes inflammations au sein de l’organisme.

V. Comment agit l’huile de pépin de courge sur la prostate et l’impuissance ? 

Il faut savoir que les effets bénéfiques de l’huile de pépins de courge sur la prostate sont les plus démontrés, notamment en ce qui concerne l’hypertrophie bénigne de la prostate ou HPB. Cette dernière se traduit par un gonflement naturel de la prostate, qui survient généralement avec l’âge. Cette prise de volume est due au développement de nodules fibroadémateux au sein de la prostate. Ainsi, ce sont notamment les phytostérols retrouvés dans l’huile de pépins de courge qui ont pour effet de prévenir le développement de ces nodules fibroadénomateux, mais aussi de restaurer les altérations au niveau du tissu prostatique.

Ces derniers auraient pour action d’inhiber l’enzyme 5-alpha-réductase, une enzyme qui favorise le développement des nodules. En outre, le zinc, retrouvé en quantité notable dans cette huile, participe également à la diminution du volume et au bon fonctionnement de la prostate. Du même coup, cette huile permet d’améliorer la fonction érectile, et ainsi, de maintenir une vie sexuelle active.

VI. Quels sont les effets secondaires, indésirables ou les avis de dangers sur l’huile de pépin de courge bio ? 

En règle générale, lorsque l’huile de pépin de courges est consommée sans excès, elle ne présente pas d’effet secondaire majeur pour l’organisme. Cependant, il faut savoir que cette huile possède également des acides gras saturés, à savoir l’acide stéarique et l’acide palmique. Ces derniers sont capables d’augmenter le taux de mauvais cholestérol dans le sang, mais aussi de favoriser l’apparition de caillots sanguins et de plaques d’athérome.

Par ailleurs, il faut aussi savoir que l’équilibre entre le ratio oméga 6 et oméga 3 doit être maintenu dans l’organisme. Ainsi, il est conseillé de consommer des aliments riches en oméga 3 (poissons gras, soja, graines de chia, huile de lin, etc.) pour éviter le trop-plein d’oméga 6 apporté par cette huile. Une alimentation saine est alors toujours à privilégier.

En outre, une consommation excessive d’huile de pépins de courge peut parfois provoquer des nausées, vomissements, maux d’estomac et diarrhée. En effet, cette huile a un effet diurétique et laxatif. Il est ainsi toujours préférable de suivre les directives inscrites sur l’emballage du produit ou celles prescrites par un professionnel de santé en ce qui concerne le dosage. 

Sinon, une éventuelle contre-indication peut être établie pour les femmes enceintes, allaitantes, les enfants ou encore les personnes pouvant être sujettes à une allergie aux graines ou aux noix. Par précaution, il leur est aussi recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé avant d’utiliser l’huile de pépins de courge.

femme enceinte

VII. Peut-on manger les graines de courge, courgettes ou encore citrouilles ? 

En effet, il est possible de consommer les graines de courges telles quelles. Ce mode de consommation est d’ailleurs utilisé depuis des siècles pour se débarrasser des vers intestinaux. 

En plus d’être consommées nature, ces graines peuvent aussi être grillées ou encore intégrées à vos recettes en fonction de vos goûts. 

Concernant l’huile de pépins de courges cependant, il est important de rappeler qu’elle ne doit en aucun cas être chauffée pour pouvoir bénéficier de ses bienfaits. Vous pouvez alors la servir en accompagnement sur vos salades ou même la consommer directement en quantité raisonnable. 

VIII. Utilisation : quelle quantité de graines ou pépins de courge consommer par jour ? 

En règle générale, 10 à 20 g de graines de courges par jour permet de profiter de leurs bienfaits, et ce, sans alourdir l’apport calorique quotidien. Cela équivaut à environ 1 cuillère à soupe de graines de courges par jour. 

Il en est de même pour l’huile de pépins de courge, en consommer 1 cuillère à soupe par jour est largement suffisant. 

Sinon, une cure à l’huile de pépins de courges ou aux graines de courges dure généralement 1 mois au minimum. 

Conclusion 

Si l’huile de pépins de courges présente plusieurs bienfaits sur la santé, il est toujours recommandé de demander l’avis d’un professionnel de santé avant son utilisation. Cela est valable même pour une simple consommation sans objectif thérapeutique. En effet, dans certains cas, certaines personnes peuvent présenter une allergie à ce produit par exemple. Sinon, sachez que l’huile de pépins de courges et les compléments alimentaires à base de graines de courges ne peuvent pas remplacer un traitement prescrit par un médecin pour une quelconque maladie.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter