Comment faire face à la fatigue liée aux changements de saison ?

Femme fatiguée

Sommaire

Introduction

Qui dit changement de saison, dit forcément changement de température et de floraison. Ce phénomène naturel influerait sur le corps, notamment sur le flux d’énergie. Une fatigue passagère survient généralement à l’arrivée de l’automne ou du printemps. Il convient de déterminer les causes de cette fatigue liée au changement de saison pour la prévenir ou la prendre en charge. Le point. 

I. Pourquoi les changements de saison fatiguent ? 

Il est connu que les changements de saison favorisent la fatigue. Une fatigue passagère s’installe lorsque la nature se réveille, que ce soit à l’arrivée du froid au printemps ou en automne. D’autant plus que l’horloge biologique se dérègle lorsqu’une baisse de lumière se produit. 

A. La fatigue saisonnière, un fléau qui survient en toute saison 

L’organisme est capable de se synchroniser grâce à l’alternance entre le jour et la nuit, la lumière aide à réguler ce que l’on appelle le rythme circadien, qui est l’horloge biologique interne du corps. Si la lumière représente un signal d’éveil, l’obscurité a tendance à induire le sommeil. Le fait de changer de saison peut ainsi provoquer un décalage interne temporaire qui s’estompe naturellement une fois que le corps a pris ses marques.

Si la fatigue hivernale est assez courante, de nombreuses personnes souffrent également d’une baisse énergétique lorsque la végétation se réveille et que le soleil se remet à chauffer. Cela peut s’expliquer par un système immunitaire épuisé suite à une lutte permanente contre différents microbes de l’hiver.

Selon certains experts, le corps a besoin de se réajuster lorsque les jours s’allongent. Le métabolisme est mis en hibernation en hiver et fonctionnerait ainsi au ralenti. Sa sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, augmente pendant la saison hivernale. Celle-ci doit se rééquilibrer au printemps. Or, cette phase d’ajustement prend plusieurs semaines, ce qui génère une fatigue qui peut être passagère ou durer toute la saison. 

Homme fatigué

B. Pourquoi le début d’automne fatigue-t-il ? 

Les causes de la fatigue automnale n’ont pas été clairement identifiées. Il s’avère toutefois que la baisse de luminosité influe énormément sur ce phénomène. Plusieurs mécanismes qui agissent en combinaison pourraient être à l’origine de la fatigue automnale :

  • Un désordre de la sécrétion de la mélatonine ;
  • Un trouble du rythme circadien puisque le dérèglement de notre horloge interne est fréquent à l’automne ;
  • Une stimulation lumineuse réduite au niveau de la rétine…

Par conséquent, un décalage se crée entre les signaux extérieurs et le rythme circadien interne lorsque les jours se raccourcissent. La baisse d’énergie entraînée peut se révéler persistante et altérer la qualité de vie, surtout chez les personnes âgées. 

C. Est-ce que l’arrivée du printemps fatigue ? 

La sensation de fatigue ou d’épuisement peut également apparaître à l’arrivée du printemps, ce phénomène est dit asthénie printanière. Ce changement de saison implique des écarts de température susceptibles de fatiguer l’organisme qui a des difficultés à se réguler.

Quelle que soit la saison, de nombreux facteurs extérieurs peuvent influer sur l’état de fatigue persistant. Le manque de fer, en particulier chez les femmes et les sportifs, peut être la source d’une fatigue persistante. Cela est dû à des pertes de fer pendant les règles chez les femmes ou au cours de la transpiration.

Or, ce nutriment entre dans la composition de l’hémoglobine, en charge du transfert de l’oxygène vers les tissus. Il tient ainsi un rôle clé dans l’oxygénation de ces derniers. Une mauvaise hygiène de vie et un excès de poids accentueraient également la sensation de fatigue pendant les changements de saison. L’excès de sucre ou de graisse perturberait effectivement le bon fonctionnement de l’organisme. 

Femme fatiguée en voiture
Femme enrhumée hiver

D. Pourquoi je suis toujours fatigué en hiver ? 

La baisse de température, les jours qui raccourcissent et le manque de lumière entraînent une baisse d’énergie en hiver. D’autant plus que le froid est particulièrement propice à la prolifération des virus. Le système immunitaire est ainsi affaibli pendant les mois d’hiver, ce qui rend l’organisme plus vulnérable face aux microbes.

À cela s’ajoute l’impact du froid et de la grisaille sur le moral, conduisant à un état de fatigue nerveuse. Ce dernier se manifeste par des troubles du sommeil ou une irritabilité. 

I. Fatigue liée au changement de saison : les symptômes 

Les symptômes d’une fatigue saisonnière sont temporaires. Ils durent généralement entre une semaine à environ 20 jours. Les symptômes disparaissent progressivement une fois le corps habitué à la nouvelle saison. 

A. Comment reconnaître une fatigue printanière ou une fatigue de novembre ? 

Le sommeil peut être perturbé par les changements de saison, ce qui conduit à une fatigue de l’organisme. Certaines personnes deviennent plus irritables à cause du foie qui est très engorgé. Le principal signe d’une fatigue saisonnière est ainsi un sentiment de fatigue persistant. Le système immunitaire étant déficient, l’organisme devient plus vulnérable aux virus. Ce qui provoque l’apparition d’allergies et de certaines maladies chroniques.

Ces symptômes peuvent être ressentis dès le mois de septembre chez certaines personnes et ne surviennent qu’en novembre chez d’autres. En plus du changement de température, il convient de noter que la reprise du travail après les vacances entraîne également du stress. Or, ce changement de rythme est généralement associé à une accumulation de toxines. D’autant plus que le manque de sommeil et le stress limitent les capacités de récupération de l’organisme.

Allant d’un simple rhume à une fatigue musculaire ou une perte d’attention, les symptômes de la fatigue saisonnière varient d’un individu à l’autre. 

B. Comment identifier une fatigue saisonnière ? 

Si la sensation de fatigue est passagère chez certaines personnes, elle peut entraîner un vrai blues chez d’autres. Ces dernières souffrent d’une vraie maladie dite dépression saisonnière qui, par rapport à une fatigue saisonnière, impacte réellement la qualité de vie. Elle se reconnaît principalement par la tristesse, la perte d’énergie, l’augmentation de l’appétit et ainsi la prise de poids.

En outre, une fatigue persistante peut dissimuler un problème plus grave comme certaines maladies infectieuses. L’avis d’un médecin est indispensable en cas de fatigue qui perdure. Celui-ci recommandera la réalisation d’un bilan sanguin ainsi que d’un examen médical pour s’assurer de l’origine des symptômes. 

III. Quelle est la solution de la fatigue due au changement de saison ? 

Il existe heureusement des alternatives face à la baisse d’énergie consécutive au changement de saison. Elles se révèlent efficaces dans le cas d’une fatigue passagère. Il est conseillé de faire appel à un médecin si celle-ci persiste plus de deux semaines. 

A. La luminothérapie contre la fatigue et le stress liés au changement de saison 

Il s’avère qu’un manque de lumière peut entraîner de la fatigue au moment de passer d’une saison à une autre. C’est pourquoi la luminothérapie constitue une solution envisageable en cas de fatigue saisonnière. Ce programme spécial consiste à s’exposer 30 minutes par jour à une lumière artificielle (1).  À savoir que les lampes utilisées diffusent une lumière proche de celle du soleil. La luminothérapie aiderait notamment à :

  • Booster le niveau d’énergie pendant la journée ;
  • Réguler l’horloge biologique ;
  • Augmenter l’amplitude des rythmes circadiens ;
  • Normaliser le décalage de l’heure du coucher et du lever.

Les effets de la luminothérapie peuvent être observés après deux semaines de cure. À noter que celle-ci est utilisée dans certains cas à titre préventif. 

B. Fatigue et changements de saison : les plantes à la rescousse 

Le recours à la phytothérapie est également conseillé pour faire face à une fatigue due au changement de saison. Les plantes auraient des effets bénéfiques sur le système immunitaire. En voici quelques-unes :

  • Le gingembre et le ginseng

Ces plantes dites adaptogènes,  aux multiples vertus utilisées en Asie depuis des millénaires sont connues pour leur effet boostant sur les capacités physiques. Le ginseng stimule la vitalité et améliore les performances physiques et intellectuelles. C’est la racine volumineuse de couleur jaune de cette plante qui renferme ses bienfaits (2).

the gingembre
  • La spiruline

    Micro algue qui possède de nombreuses vertus de par sa richesse nutritionnelle, elle permet notamment d’augmenter le tonus, la vitalité et favorise la résistance de l’organisme. (3)

spiruline
  • La gelée royale

    Appelée aussi “lait des abeilles” elle  possède des propriétés stimulantes et fortifiantes qui augmentent les capacités de l’organisme à résister aux agressions extérieures et à lutter contre la fatigue (4).

pot gelee royale bio
  • La rhodiola rosea


    Plante adaptogène, elle favorise la résistance au stress et à la fatigue, et possède grâce à ses actifs des vertus tonifiantes, forfifiantes et énergisantes. 

La rhodiola rosea

IV. Les autres solutions pour remédier à la fatigue liée aux changements de saison ? 

Une supplémentation en vitamines et en magnésium aiderait également à remédier à la fatigue liée aux changements de saison. La vitamine C, en excellent antioxydant, protège les cellules des radicaux libres et facilite l’absorption du fer. Il est également conseillé de faire le plein de vitamine D, surtout en hiver lorsque le manque de lumière est assez important. Quant aux vitamines B, elles atténuent la sensation de fatigue et d’épuisement. 

Découvrez le Magnésium b6 de Laboratoire Naturavignon

magnesium b6
Note : 4,5/5
Lire plus

Magnésium B6

comprimés

Contient 80% des valeurs nutritionnelles recommandées

V. Baisse de température, froid ou manque de chaleur : quelques astuces pour prévenir la fatigue aux changements de saison 

De nombreux facteurs favorisent l’état de fatigue lors des changements de saison : alimentation déséquilibrée, excès d’alcool, efforts excessifs, mauvaise hygiène de vie… C’est pourquoi il convient d’adopter quelques réflexes qui aident à remédier à la fatigue saisonnière.

Voici quelques solutions naturelles qui aideraient l’organisme à s’adapter facilement au changement de saison :

  • Manger sain et équilibré

L’alimentation a un réel impact sur la fatigue. Il est préférable de miser sur une alimentation saine et équilibrée pour éviter un excès de poids susceptible d’entraîner un ralentissement général et de la fatigue. Pensez à privilégier les fruits et légumes de saison.

De même, une bonne hydratation ne sera que bénéfique.

  • Prendre des compléments alimentaires

La prise de compléments alimentaires riche en magnésium, vitamine C, B ou D peut se révéler bénéfique en cas de fatigue. Cela permet d’éviter les carences (5).

Toutefois, sachez que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Ils ne remplacent pas un traitement ou un diagnostic médical. En cas de fatigue persistante, vous devez consulter un professionnel de la santé. 

Conclusion

Ressentir une fatigue passagère est assez courant à l’arrivée de l’hiver, du printemps ou de l’automne. Bien qu’elle ne soit pas dramatique , cette fatigue est à prendre en considération  pour éviter qu’elle n’altère la qualité de vie. Si adopter une bonne hygiène de vie paraît indispensable , recourir à certaines solutions en phytothérapie peut être très intéressant . 

« Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à promouvoir la compréhension et la connaissance générale des solutions à adopter en cas de fatigue saisonnière. Elles ne sont en aucun cas destinées à se substituer aux conseils professionnels de santé, au diagnostic ou au traitement médical. Les compléments alimentaires cités ne doivent jamais remplacer un régime alimentaire équilibré et varié. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer toute nouvelle routine de supplémentation, en particulier si vous avez des conditions médicales préexistantes ou si vous prenez d’autres médicaments. »

Références

  1. Source : Article scientifique sur les effets de la luminothérapie

    • Phrase de l’article : “Ce programme spécial consiste à s’exposer 30 minutes par jour à une lumière artificielle. À savoir que les lampes utilisées diffusent une lumière proche de celle du soleil. La luminothérapie aiderait notamment à : Booster le niveau d’énergie pendant la journée ; Réguler l’horloge biologique ; Augmenter l’amplitude des rythmes circadiens ; Normaliser le décalage de l’heure du coucher et du lever.”
  2. Source : Médecine traditionnelle asiatique et études sur le ginseng et le gingembre

    • Phrase de l’article : “Ces plantes dites adaptogènes, aux multiples vertus utilisées en Asie depuis des millénaires sont connues pour leur effet boostant sur les capacités physiques. Le ginseng stimule la vitalité et améliore les performances physiques et intellectuelles.”
  3. Source : Étude sur les effets de la spiruline

    • Phrase de l’article : “Micro algue qui possède de nombreuses vertus de par sa richesse nutritionnelle, elle permet notamment d’augmenter le tonus, la vitalité et favorise la résistance de l’organisme.”
  4. Source : Étude sur les effets de la gelée royale

    • Phrase de l’article : “Appelée aussi ‘lait des abeilles’ elle possède des propriétés stimulantes et fortifiantes qui augmentent les capacités de l’organisme à résister aux agressions extérieures et à lutter contre la fatigue.”
    • Lien avec l’affirmation : Soutient l’efficacité de la gelée royale pour renforcer l’organisme et combattre la fatigue liée aux changements de saison.
  5. Source : Article sur les bienfaits des compléments alimentaires

    • Phrase de l’article : “La prise de compléments alimentaires riche en magnésium, vitamine C, B ou D peut se révéler bénéfique en cas de fatigue. Cela permet d’éviter les carences.”