Phytothérapie: les plantes les plus efficaces pour maigrir

pissenlit

Sommaire

Introduction

Les méthodes naturelles pour aider à accompagner la prise en charge dans la minceur ont le vent en poupe ces dernières années. La phytothérapie est particulièrement intéressante, notamment avec l’utilisation de plantes brûle-graisses ou drainantes. Cette médecine alternative qui met en avant les principes actifs des végétaux se révèle effectivement comme une méthode amincissante envisageable. Tour d’horizon sur la phytothérapie et les meilleures plantes pour maigrir. 

I. La phytothérapie minceur est-elle efficace pour la perte de poids ? 

Dans les domaines du bien-être et de la minceur, différentes techniques amincissantes ont vu le jour ces dernières années. Maigrir efficacement grâce aux plantes, telle est la promesse faite par la phytothérapie (1). 

A. Qu’est-ce que la phytothérapie ? 

La phytothérapie est considérée comme une médecine naturelle basée sur l’utilisation des plantes et de ses principes actifs pour améliorer le confort et le bien être. 

phytothérapie
perte de poids

B. Est-ce que la phytothérapie fonctionne pour maigrir ? 

Il existe actuellement une tout autre forme de phytothérapie qui prône la perte de poids grâce à l’utilisation de plantes : la phytothérapie minceur. Cette méthode privilégie les végétaux reconnus pour leur action minceur. Il est toutefois essentiel de souligner qu’elle ne fonctionne que si elle est utilisée dans le cadre d’un mode de vie sain impliquant une alimentation équilibrée et une activité physique régulière (2). C’est pourquoi il est conseillé de demander l’avis d’un professionnel de santé avant de consommer un produit à base de plantes. Il est le seul apte à recommander un traitement adapté en fonction de cfLes plantes, en tant que telles, ne possèdent pas de réelles vertus minceurhaque problème (ventre gonflé, rétention d’eau, réguler l’appétit et la satiété…). 

C. Quels sont les bienfaits des plantes utilisées en phytothérapie ? 

Les plantes, en tant que telles, ne possèdent pas de réelles vertus minceur (3). Ce n’est pas le fait de les consommer qui fait maigrir rapidement. Néanmoins, certains végétaux renferment des principes actifs capables d’accélérer le processus de perte de poids en favorisant la combustion des graisses. Ils constituent ainsi un complément dans le cadre d’un régime minceur.

Pour maigrir, il convient surtout de réduire l’amas graisseux, soit le tissu adipeux. C’est dans ce dernier que sont localisées les réserves énergétiques ainsi que les toxines telles que les perturbateurs endocriniens. En entamant une cure perte de poids, les organes d’élimination sont activés pour éliminer les substances toxiques pour l’organisme. La consommation de plantes dépuratives ou détoxifiantes aide à soutenir l’action de ces organes :

  • La bardane ou la pensée sauvage soutient la peau ;
  • Le pissenlit, la queue de cerise ou la piloselle soutiennent les reins ;
  • La sève de bouleau accélère l’élimination des toxines…

D’autres plantes agissent comme des brûleurs de graisses ou des coupe-faim. 

II. Comment maigrir rapidement avec la phytothérapie ? 

Comme précédemment expliqué, la phytothérapie aide à perdre du poids en misant sur des plantes dont les principes actifs optimisent l’accélération du métabolisme. Celles-ci favorisent l’élimination rapide des toxines ou la fonte du gras, mais ne permettent pas de perdre du poids en soi. Les effets des végétaux ne sont notables que dans le cadre d’un régime équilibré. 

A. Régime phytothérapie : quel type de plante fait perdre du poids ? 

La phytothérapie minceur se base sur cinq catégories de plantes qui possèdent chacune des propriétés différentes.

1. Les plantes coupe-faim

Certains végétaux, notamment ceux riches en caféine, sont dits coupe-faim en raison de leurs propriétés stimulantes. À l’instar du maté, du guarana (Paullinia cupana), du caféier (Coffea arabica et C. canephora) et du théier (Camelia sinensis), ils facilitent la perte de poids. Ces plantes accélèrent la sensation de satiété en gonflant dans l’estomac. Les effets de la caféine sont toutefois limités et s’atténuent dans le cas d’une consommation régulière. Les autorités sanitaires européennes ont interdit en 2012 le commerce de compléments alimentaires qui renferment de la caféine en l’absence de preuves d’efficacité concluantes.

guarana

2. Pissenlit, cerise ou piloselle : les plantes drainantes

De nombreuses plantes sont dites drainantes grâce à leurs propriétés diurétiques. Elles favorisent le drainage des surplus de liquides dans le corps. La plus connue est le pissenlit avec sa capacité à stimuler l’élimination des toxines grâce à sa richesse en minéraux. Cette plante facilite la digestion tout en prévenant la formation du mauvais cholestérol.

La piloselle (Hieracium pilosella) est également appréciée pour ses effets diurétiques puisqu’elle lutte contre la rétention d’eau. Il en est de même pour la queue de cerise ((Prunus sp.), alliée de choix dans un programme minceur . La prêle des champs, le bouleau, l’orthosiphon ou encore le cassis figurent parmi ces plantes aux vertus drainantes. 

pissenlit

3. Les brûleurs de graisse

Certains végétaux contiennent des principes actifs capables d’activer le métabolisme de base. Connus sous le nom de brûle-graisse, ils augmentent les dépenses caloriques au repos en sollicitant l’organisme à puiser davantage dans les réserves de graisse. Les brûleurs de graisse les plus efficaces sont le thé vert, le maté, la broméline (présente dans l’ananas) et le café vert.

the vert

4. Les plantes qui stoppent l’absorption des graisses

Il existe également des végétaux capables de fixer une partie des graisses contenues dans les aliments consommés, ce qui stoppe leur absorption par l’intestin. Ce phénomène serait dû aux fibres présentes dans les algues, les graines de fenugrec ou les graines de psyllium. 

plat algue

B. Quelle est la plante la plus efficace pour perdre du poids ? 

La phytothérapie (4) se révèle comme une aide précieuse pour perdre du poids en douceur. Pour ce faire, la première étape consiste à drainer l’organisme (5) et à évacuer les toxines en consommant des plantes drainantes. Il convient ensuite de brûler les graisses grâce à des végétaux riches en caféine comme ceux précédemment cités. L’ultime étape vise à contrôler l’appétit en misant sur des plantes coupe-faim comme le maté ou la pectine de pomme.

L’efficacité d’un programme minceur basé sur la phytothérapie repose ainsi sur l’association de plusieurs plantes aux propriétés complémentaires entre elles, et non d’une seule. 

C. Quelle plante consommer pour faire fondre la graisse du ventre ? 

Certaines plantes ont la capacité de cibler une zone précise du corps, en particulier la graisse du ventre. Elles stimulent la digestion et évitent les ballonnements. En voici quelques-unes :

  • Le guarana

Ce fruit se caractérise par sa richesse en caféine qui lui permet de brûler rapidement les graisses. Il favorise également la dépense calorique. La consommation de cette plante est toutefois déconseillée pour les individus qui souffrent d’hypertension artérielle.

  • Le fenouil

Cette plante antioxydante prévient les ballonnements à l’origine d’un ventre gonflé.

  • La mélisse

Les effets relaxants et antispasmodiques de cette plante la rendent efficace pour lutter contre le stress, un facteur favorisant les ballonnements.

  • Le charbon végétal

Egalement appelé charbon actif, il  est indiqué pour obtenir un ventre plat en raison de sa capacité à absorber jusqu’à 100 fois son volume en gaz, il est aussi apprécié pour ses vertus détoxifiantes. 

phytothérapie complement alimentaire

III. Phytothérapie : comment réussir sa cure à base de plantes ? 

Bien qu’elles ne contiennent que des ingrédients naturels, les plantes ne se consomment pas de n’importe quelle manière. Il convient de bien les choisir et de les prendre en respectant les dosages conseillés. 

A. Conseils pour choisir ses produits en phytothérapie 

Voici quelques conseils pour trouver des plantes de qualité qui aident à maigrir rapidement :

  • Acheter les produits auprès de professionnels qualifiés comme une herboristerie, une pharmacie, un laboratoire reconnu ou un producteur de plantes médicinales.
  • Vérifier l’origine des plantes ainsi que les conditions de culture.
  • Opter pour des végétaux issus de l’agriculture biologique.
  • Pour les plantes sous forme de gélules, s’assurer que le laboratoire utilise des plantes biologiques.

Par ailleurs, il convient de souligner que les principes actifs des plantes se consomment sous différentes formes : tisane et infusion, huiles essentiellescompléments alimentaires… Les gélules ou solutions buvables assurent une efficacité optimale. Quant aux huiles essentielles, elles peuvent être utilisées par voie orale, diffusion , voie cutanée , avec les recommandations et conseils indispensables d’un professionnel de santé.

Dans tous les cas, il est indispensable de consulter un spécialiste de la santé qui conseillera sur les plantes à privilégier et la posologie en fonction du résultat recherché. 

B. Programme phytothérapie : les contre-indications et effets indésirables 

L’utilisation des plantes n’est pas sans risque et peut provoquer des effets secondaires tels que :

  • Agitation, nervosité ou insomnie en cas d’excès de caféine. Cet actif est notamment déconseillé aux personnes atteintes de maladies cardiaques ou d’hypertension artérielle.
  • Des intoxications dans le cas d’une association de caféine et d’extraits d’orange amère. À noter que ces derniers sont à éviter chez les individus qui souffrent d’adénome de la prostate, de diabète, de glaucome ou d’hypertension.
  • Un apport excessif d’iode pouvant générer des problèmes de thyroïde en cas de surconsommation d’algues.
  • Le taux de glycémie est à surveiller attentivement chez les personnes diabétiques qui consomment des graines de fenugrec.
  • Les pectines ne doivent pas être consommées plus de quelques jours d’affilée puisqu’elles stoppent l’absorption de nombreux nutriments. 

En tant qu’aide minceur, la phytothérapie n’est pas une solution miracle. Elle s’utilise en complément d’une hygiène de vie saine qui implique une alimentation équilibrée (6) et la pratique régulière d’un sport. Les plantes aident à favoriser la perte de poids grâce à leurs principes actifs qui possèdent des propriétés drainantes ou un pouvoir coupe-faim. 

« Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à promouvoir la compréhension et la connaissance générale des plantes utilisées en phytothérapie. Elles ne sont en aucun cas destinées à se substituer aux conseils professionnels de santé, au diagnostic ou au traitement médical. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer toute nouvelle routine de supplémentation, en particulier si vous avez des conditions médicales préexistantes ou si vous prenez d’autres médicaments. »

Références

1. Ernst, E. (2007). Herbal medicines: where is the evidence? BMJ (Clinical research ed.), 336(7649), 806–808.

2. Pittler, M. H., & Ernst, E. (2004). Dietary supplements for body-weight reduction: a systematic review. The American Journal of Clinical Nutrition, 79(4), 529-536.

3. Fugh-Berman, A. (2000). Herb-drug interactions. The Lancet, 355(9198), 134-138.

4. Jellin, J. M., Gregory, P. J., & Batz, F. (Eds.). (2009). Natural medicines comprehensive database. Therapeutic Research Faculty.

5. Gruenwald, J., Brendler, T., & Jaenicke, C. (Eds.). (2010). PDR for herbal medicines. Montvale, NJ: Thomson Healthcare Inc.

6. Blumenthal, M., Goldberg, A., Brinckmann, J., & Herbal Medicine Resources. (2000). Herbal medicine expanded commission E monographs. Integrative Medicine Communications.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter