Alimentation et prostate : quels sont les aliments interdits ?

vin rouge

Sommaire

Introduction

La prostate est une petite glande d’environ 20 à 25 g, de 4 cm de largeur et de 3 cm de hauteur située sous la vessie chez l’homme. Avec l’âge, elle peut augmenter en volume, entre autres, à cause des modifications de la production d’hormones. Une hyperplasie prostatique bénigne ou adénome de la prostate occasionne quelques désagréments, notamment des troubles urinaires. Une alimentation adaptée aide néanmoins à préserver la bonne santé de la prostate. Quels sont les aliments à éviter et à privilégier en cas de problème de prostate ?

Maladie de la prostate : quels aliments à proscrire ?

Pour une prostate en bonne santé, il est conseillé de limiter la consommation de certains aliments.

La viande rouge

Certes, la viande rouge est une pièce maîtresse pour une alimentation saine et équilibrée du fait de sa richesse en fer. Cependant, elle est aussi riche en graisses saturées, appelées « mauvais gras ». Consommée en excès et cuite à haute température, la viande rouge augmente le risque de développer un cancer de la prostate selon cette étude menée par des scientifiques américains, où 175 343 hommes, âgés de 50 à 71 ans, ont pris part à cet essai pour démontrer ce lien. Idéalement, mieux vaut limiter votre consommation à 100 à 120 g maximum, à raison de 2 fois par semaine. Pour varier votre alimentation, remplacez la viande rouge par de la viande blanche ou du poisson.

viande rouge

Lait et produits laitiers : quel est leur impact sur la prostate ?

Les produits laitiers ou laitages sont des aliments transformés contenant essentiellement du lait de vache. Tout comme la viande rouge, une consommation excessive pourrait être néfaste pour la prostate comme le suggère cette méta-analyse.  Cela est dû à la quantité considérable de matières grasses, d’hormones et de calcium que renferment les laitages. Dans l’idéal, limitez votre consommation à 2 produits laitiers par jour maximum.

produits laitiers

La charcuterie

Les effets néfastes des acides gras saturés sur la santé ne se cantonnent pas à une hausse des taux de cholestérol LDL. Il existerait une corrélation entre consommation de mauvaises graisses présentes dans la charcuterie et activation des voies oncogéniques responsables de la progression des cellules cancéreuses de la prostate. Une hypothèse démontrée par l’étude récente du Dr David Labbé de l’Université McGil.

charcuterie

Quels sont les autres aliments interdits en cas d’hyperplasie prostatique bénigne ?

L’excès  d’huiles végétales riches en oméga 6 telles que les huiles de tournesol, de maïs et de pépin de raisin sont également  à éviter en cas de maladie  de la prostate. Elles sont susceptibles d’irriter cette glande de l’appareil reproducteur masculin. Il en va de même pour la vitamine E. Consommés en trop grande quantité, les aliments qui contiennent ces nutriments ont des effets néfastes sur la santé de la prostate d’après cette étude.

Le chocolat est-il bon pour la prostate ?

La réponse est non. Le chocolat aggrave les symptômes de l’adénome de la prostate. Il faut savoir que les fèves de cacao présentent une teneur élevée de théobromine, un composé alcaloïde à l’effet stimulant à l’instar de la caféine.

Quelle boisson est mauvaise pour la prostate ?

C’est connu, une surconsommation d’alcool nuit à la santé.

Les effets de l’alcool sur la prostate

Ces dernières années, les scientifiques se sont évertués à démontrer le lien entre la consommation d’alcool et l’apparition, puis la sévérité du cancer de la prostate, comme le montre cette étude. Cette dernière souligne en effet que les gros buveurs d’alcool sont deux fois plus exposés à la maladie  que les buveurs modérés.

cocktail

Le vin rouge

À l’inverse, des études plus récentes expliquent qu’une consommation modérée de vin rouge serait associée à un faible risque de progression vers une maladie mortelle.

verre vin rouge

Qu’en est-il du café et du thé vert ?

Le café, plus précisément la caféine, aggrave les symptômes de l’HBP en raison de son effet stimulant. D’où l’intérêt de limiter sa consommation. En revanche, le thé vert est recommandé à cause de la présence de la catéchine. Cette substance antioxydante peut contribuer à réduire les risques de problèmes de la prostate en baissant le niveau de testostérone.

the vert

Quelle boisson boire pour la prostate ?

L’eau joue un rôle crucial dans le maintien de la santé de la prostate. Elle élimine les toxines et les déchets du corps, aidant ainsi à réduire les facteurs favorisant l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).

En revanche, évitez les boissons gazeuses qui contiennent du sucre ajouté et des édulcorants artificiels susceptibles d’aggraver les symptômes de l’adénome de la prostate. De plus, elles déshydratent, ce qui peut aggraver les gênes urinaires. Il en va de même pour les boissons énergisantes qui contiennent de la caféine et des stimulants pouvant irriter la prostate.

Quel est le meilleur fruit pour la prostate ?

Les agrumes (orange, citron, clémentine, pamplemousse, mandarine, etc.) sont les alliés de la prostate. Ces fruits colorés au goût généralement acidulé sont connus pour renforcer le système immunitaire. Ils limitent les désagréments liés à l’adénome de la prostate. Leurs bienfaits s’expliquent par leur richesse en  flavonoïdes aux vertus antioxydantes et anti-inflammatoires et à leur pectine (aux propriétés antioxydantes). Cette étude s’est penchée sur le sujet. Les chercheurs ont constaté qu’après 6 mois de cure articulée autour de la pectine modifiée, aucun des participants à l’essai clinique n’a développé de toxicité de grade 3 ou 4.

Focus sur certains aliments : sont-ils bons ou mauvais pour la prostate ?

Même s’il est impossible d’empêcher l’apparition de l’adénome de la prostate, il est néanmoins essentiel d’entretenir sa santé en faisant de votre alimentation une alliée.

Quel aliment fait dégonfler la prostate ?

Les légumes verts, entre autres, l’artichaut, le brocoli, l’épinard et la roquette aideraient à prévenir l’apparition de certains problèmes, dont ceux de la prostate. La tomate aiderait à dégonfler la prostate en cas d’HBP du fait de sa teneur élevée en lycopène selon cette étude. Ce pigment naturel de la famille des caroténoïdes a montré sa capacité à inhiber la progression d’hypertrophie de la prostate.

Qu’en est-il des légumes secs ?

Les légumineuses ou légumes secs, dont les lentilles, les pois chiches, les haricots et les fèves ont montré leur efficacité face aux problèmes de prostate d’après cette méta-analyse qui regroupe une dizaine d’articles sur le sujet. N’oubliez pas que les légumineuses constituent également une bonne source de fibres, de fer et de calcium.

Quelle alimentation pour faire baisser le taux de PSA ?

Le PSA ou « Prostate Specific Antigen » est un antigène spécifique de la prostate, dont la valeur normale est inférieure à 2,5 ng /ml avant 50 ans et inférieure à 6,5 ng /ml avant 80 ans. Le taux de PSA peut indiquer la présence d’un cancer, mais aussi une hypertrophie prostatique bénigne ou encore une inflammation et une infection prostatique.

Soja

Une alimentation riche en soja réduirait le taux de PSA de 14 % . Il contient des polyphénols, plus précisément de la génistéine, de la famille des isoflavones, qui a une action antioxydante et oestrogénisante. Le soja et ses dérivés (tofu, boissons et yaourts) en sont riches. Par ailleurs, les graines de soja constituent aussi une bonne source de saponines qui empêchent la réaction inflammatoire et la prolifération des cellules tumorales. Cependant, une consommation excessive peut avoir des inconvénients telle que la baisses spermatozoïdes entre autre.

soja

Les noix : bénéfiques ou nuisibles ?

Les acides gras oméga 3 ont un rôle anti-inflammatoire et aident à contrôler le taux de testostérone. Ils sont présents dans les poissons gras, mais aussi dans les noix.

noix

L’ail et le curcuma : des alliés de la prostate ?

En plus de relever la saveur des plats, l’ail et le curcuma seraient bénéfiques pour la santé des hommes atteints d’un adénome de la prostate.

L’ail

L’ail est une source de sélénium, un puissant antioxydant qui aide à soulager la prostate en cas d’adénome comme cette étude l’avance.

Le curcuma

Le curcuma est bien connu pour ses propriétés antioxydantes grâce à la curcumine, un de ses principes actifs. Il est réputé pour aider à réduire l’inflammation.

Conclusion

En résumé, certains aliments sont à limiter au maximum, tels que le café, la viande rouge, la charcuterie, les produits riches en graisses saturées et les produits laitiers. À l’inverse, manger sainement en privilégiant les aliments riches en antioxydants, en vitamine C et en sélénium aide à limiter les symptômes de l’adénome prostatique et soutient la santé de votre prostate.

« Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à promouvoir la compréhension et la connaissance générale des aliments à éviter et à privilégier en cas de problème de prostate. Elles ne sont en aucun cas destinées à se substituer aux conseils professionnels de santé, au diagnostic ou au traitement médical. »

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter