Les bienfaits du cranberry ou de la canneberge sur la prostate

cranberry

Sommaire

Introduction

Le cranberry, le nom anglais de la canneberge, est connu pour ses actions bénéfiques sur la prostate. Il est d’ailleurs utilisé depuis plusieurs années en phytothérapie. Quels sont les bienfaits du cranberry sur la prostate ou encore quels sont ses contre-indications et effets secondaires ? Découvrez les réponses à ces interrogations, ainsi que les points essentiels à savoir sur ce sujet !

Qu’est-ce que le cranberry ou la canneberge ? 

Le cranberry, aussi appelé canneberge, grande airelle rouge ou Atoca, est un fruit rouge, ou plus exactement une baie rouge, originaire d’Amérique du Nord. Cousine de la myrtille, cette baie pousse sur un petit arbuste de 30 cm de haut en moyenne et présentant un feuillage persistant. Ses feuilles sont vertes, de petite taille et peu nombreuses. Cette plante de la famille des éricacées pousse naturellement sur les sols sablonneux et acides des tourbières et marais des régions humides et froides des États-Unis et du Canada. Le mot cranberry, quant à lui, se compose de deux mots anglo-saxons, à savoir crane pour grue et berry pour baie. Le terme crane fait notamment référence aux petites fleurs roses de cette plante qui ressemblent sensiblement aux becs des grues.

Le cranberry se récolte généralement de l’automne au printemps, notamment entre septembre et octobre. Cette baie ronde et plus ou moins rouge foncé affiche un diamètre de 1 à 2 cm. Avec un goût quelque peu acide et astringent, elle affiche une texture en bouche à la fois croquante et ferme. 

canneberge

Les différentes utilisations du cranberry

Il faut savoir que les cranberries ou les canneberges étaient autrefois utilisées par les Amérindiens pour la teinture des vêtements, les peintures, mais aussi comme monnaie d’échange.

En termes de santé, ce peuple s’en servait en médecine traditionnelle pour soulager divers troubles, tels que les problèmes gastriques, rénaux, hépatiques ou encore afin de prévenir les infections urinaires. D’autre part, ils l’appliquaient également en cataplasme pour guérir les plaies. Par ailleurs, le cranberry affiche aussi certains effets bénéfiques sur le système cardio-vasculaire, en prévenant le risque d’artériosclérose (1) à travers l’élimination du mauvais cholestérol. Ce fruit agit également sur la santé bucco-dentaire en limitant la formation des plaques dentaires et en prévenant les caries. 

Le saviez-vous ?

Chez les hommes particulièrement, grâce à ses différents principes actifs ou molécules, le cranberry aurait certains effets bénéfiques sur la prostate.

Bienfaits et vertus en phytothérapie : est-ce que le cranberry est bon pour la prostate ? 

En ce qui concerne la prostate, le cranberry est considéré comme un aliment qui peut contribuer ou participer à la prise en charge de certains troubles de cet organe. Il s’agit notamment de l’hyperplasie bénigne ou hypertrophie de la prostate.

Aussi connue sous l’appellation hypertrophie bénigne de la prostate, l’hyperplasie bénigne de la prostate se traduit par un gonflement de la prostate. Cette hyperplasie ou hypertrophie se présente le plus souvent chez les personnes âgées, puisque la prostate a parfois tendance à prendre du volume de manière naturelle avec l’âge. Ses origines sont encore floues, mais elle peut être provoquée par un déséquilibre hormonal. Ce gonflement de la prostate est généralement causé par la prolifération de multiples nodules fibroadénomateux au sein de la zone périurétrale de la prostate. 

Le fait de consommer de la poudre de cranberries pendant plusieurs semaines (8 semaines au moins) réduirait de manière significative le poids de la prostate d’environ 30 %. En même temps, le taux de dihydrotestostérone diminuerait aussi d’environ 20 %. S’agissant d’une hormone issue de la découpe de la testostérone, elle a pour effet de favoriser le développement des nodules fibroadénomateux. Dans ce cas précis, un phytonutriment retrouvé dans le cranberry aurait pour action d’atténuer l’hyperplasie de la prostate en bloquant une enzyme qui décompose la testostérone en dihydrotestostérone. Il s’agit plus précisément de l’enzyme 5-alpha réductase. Ainsi, en réduisant le taux de concentration de cet enzyme, le phytonutriment concerné limiterait et préviendrait le gonflement de la prostate.

La canneberge serait capable de réduire d’environ 20 % la concentration de PSA, l’antigène spécifique de la prostate, qui est retrouvé en petite quantité dans le sang. Il faut savoir que cet antigène prostatique spécifique ou cette protéine produite par la prostate, lorsqu’elle affiche une concentration élevée, indique une éventuelle présence de problème de la prostate.

Sinon, sachez également que le cranberry est un fruit riche en antioxydants et polyphénols. Ces derniers sont des principes actifs connus pour ses bienfaits sur la prostate.

Dans tous les cas, il est important de préciser que le cranberry ou la canneberge ne constitue en aucun cas un traitement ni même une prévention contre les maladies pouvant toucher la prostate. En effet, les analyses précédentes ne sont fournies qu’à titre indicatif, et d’ailleurs, certaines d’entre elles ont été réalisées in-vitro. Ainsi, le cranberry ou encore les compléments alimentaires à base de canneberge ne doivent pas remplacer un traitement approprié prescrit par un professionnel de santé.

Cystite et infection urinaire : est-ce que le cranberry est aussi bon pour la vessie ou les reins ? 

Il se révèle aussi essentiel d’évoquer les effets bénéfiques du cranberry sur les infections urinaires, puisque ces dernières sont parfois causées par un trouble de la prostate. En effet, en cas de gonflement de la prostate ou hyperplasie bénigne de la prostate par exemple, il est fréquent que des infections urinaires apparaissent, pouvant par la suite entraîner une incontinence urinaire. Dans la majorité des cas, ces infections urinaires sont dues à des bactéries retrouvées dans l’appareil urinaire, notamment la bactérie Escherichia coli. Le système urinaire se compose notamment de l’urètre, de la vessie, des uretères et des reins. Ainsi, une infection urinaire simple, à savoir une cystite, indique une infection urinaire au niveau de la vessie. Si elle n’est pas prise en charge, elle peut s’étendre vers les reins et devenir une pyélonéphrite. 

Quoi qu’il en soit, sachez que le Cranberry peut également aider à guérir des infections urinaires (2). Cela est notamment dû à son effet antiadhésif bactérien. En effet, empêchant les bactéries de se fixer au niveau de la muqueuse ou du tractus urinaire, le cranberry évacue les bactéries par l’urine et les empêche de proliférer (3). Les principes actifs responsables de cet effet antiadhésif bactérien sur la paroi urothéliale sont notamment les Phyto Anthocyanine A ou PAC A.

Il faut savoir que les infections urinaires concernent plus souvent les femmes que les hommes. 

confort urinaire homme

Est-ce que le cranberry fait uriner ? 

Si le cranberry permet d’évacuer les bactéries Escherichia coli à travers l’urine, il n’est pas pour autant un diurétique. Quoi qu’il en soit, si vous buvez du jus de canneberge, vous aurez certainement envie d’uriner, mais cela n’est pas particulièrement provoqué par ce fruit. 

Cependant, sachez que le cranberry peut avoir un effet laxatif, notamment s’il est consommé sous la forme de fruits frais ou secs. Cela est surtout dû à la présence de fibres dans ce fruit. Cependant, lorsqu’il est consommé en jus, il ne présente plus cet effet laxatif à cause de l’absence de fibres sous cette forme. 

En jus ou en gélules : est-ce bon de consommer boire du cranberry tous les jours ? 

Pour apaiser les divers troubles cités précédemment, il peut être envisageable de consommer du cranberry quotidiennement, mais en respectant certaines règles. À titre d’exemple, pour les fruits séchés, une dose de 30 g par jour est recommandée, quel que soit le type de fruit. 

Ainsi, pour calmer une infection urinaire par exemple, il est conseillé de prendre 36 mg proantocyanidines (Phyto Antocyanine C ou PAC C) issus des cranberries par jour pendant au moins 2 semaines.

Afin d’obtenir cet apport, il faudrait plus de 90 g de canneberges séchées, ce qui dépasse largement les recommandations santé de 30 g par jour. Dans ce cas, opter pour les compléments alimentaires sous forme de gélules ou comprimés stabilisés et standardisés se révèle plus judicieux.

Pour une hyperplasie bénigne de la prostate chez les hommes, une dose de 80 mg de proantocyanidines sera nécessaire. La poudre de cranberry peut aussi se révéler plus efficace dans cette situation. Sinon, en jus, pour une efficacité optimale, il faudrait entre 80 et 60 ml de jus de canneberge pur par jour. 

Quoi qu’il en soit, sachez que la dose de cranberry journalière idéale doit être composée de 36 mg de proantocyanidine.

Femmes enceintes ou action anticoagulante : quels sont les contre-indications et effets secondaires du cranberry ? 

Tout d’abord, sachez que contrairement aux idées reçues, la canneberge ou le cranberry n’est pas contre-indiqué pour les femmes enceintes. D’ailleurs, son profil nutritionnel peut se révéler bénéfique. 

Toutefois, ce fruit est à éviter par certaines personnes, telles que celles : 

  • Allergiques à l’aspirine : à cause de la présence d’acide salicylique
  • Sujettes aux calculs rénaux, lithiases urinaires ou crise de goutte : à cause de la forte concentration en oxalate et calcium
  • Sous traitement anticoagulant : le cranberry possède également des effets anticoagulants, ce qui peut entraîner une hémorragie 

Sinon, les effets secondaires d’un excès de canneberge (4) sont notamment des nausées, des reflux ou des contractions intestinales, à cause d’une irritation de la muqueuse gastro-intestinale.

femme enceinte

Conclusion 

Le cranberry est un fruit qui peut améliorer certains troubles de la prostate ou encore les infections urinaires. Toutefois, il ne soigne pas ces différentes pathologies. Pour cela, il est toujours préférable de se référer à l’avis d’un professionnel de santé pour obtenir un traitement adéquat, et même avant de commencer une cure à base de canneberge.

« Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à promouvoir la compréhension et la connaissance générale des bienfaits potentiels du cranberry sur la prostate. Elles ne sont en aucun cas destinées à se substituer aux conseils professionnels de santé, au diagnostic ou au traitement médical. Les compléments alimentaires ne doivent jamais remplacer un régime alimentaire équilibré et varié. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer toute nouvelle routine de supplémentation, en particulier si vous avez des conditions médicales préexistantes ou si vous prenez d’autres médicaments. »

Références

1. “Cranberry and its Phytochemicals: A Review of In Vitro Anticancer Studies” par Sarah McCallion et Marion K. Slack, in Journal of Nutrition and Cancer, Volume 72, Issue 8, November 2020, Pages 1415-1427.

2. “Efficacy of Cranberry in Prevention of Urinary Tract Infection in a Population of Spinal Cord Injured Patients” par Clare Wise et al., in Spinal Cord, Volume 55, Issue 7, July 2017, Pages 663-667.

3. “Effect of Cranberry Capsules on Bacteriuria Plus Pyuria Among Older Women in Nursing Homes: A Randomized Clinical Trial” par Manisha Juthani-Mehta et al., in JAMA, Volume 316, Issue 18, November 2016, Pages 1879-1887.

4. “Cranberry and Its Phytochemicals: A Review of In Vitro Anticancer Studies” par Sarah McCallion et Marion K. Slack, in Journal of Nutrition and Cancer, Volume 72, Issue 8, November 2020, Pages 1415-1427.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter