Remèdes de grand-mères contre l’incontinence urinaire

remède grand-mère incontinence urinaire

Cet article a été rédigé et vérifié par un naturopathe certifié.

Cette démarche vise à garantir l’exactitude et la pertinence des informations données, afin que nos lecteurs bénéficient de l’expertise chevronnée de véritables professionnels de santé.

Sommaire

L’incontinence urinaire se traduit par une fuite d’urine involontaire qui peut survenir lorsque la personne concernée fait un effort, une activité physique, ou est sujette à un besoin soudain et irrépressible d’uriner. Cependant, d’autres causes peuvent également la provoquer. Cette affection courante est le plus souvent retrouvée chez les femmes. Elle peut se révéler à la fois particulièrement handicapante et gênante, et ainsi affecter la qualité de vie. Bien que des médicaments ou encore des interventions chirurgicales puissent traiter ce trouble urinaire, certains remèdes de grand-mères peuvent s’avérer efficaces. Découvrez ces quelques remèdes naturels contre l’incontinence urinaire. 

I. Comment faire pour arrêter les fuites urinaires ? Quelles solutions et les remèdes de grand-mère contre les fuites (huiles essentielles, plantes…)

Les remèdes de grand-mère contre l’incontinence urinaire peuvent se baser sur l’utilisation de plantes, d’aliments ou encore d’autres traitements naturels. Cette perspective implique le plus souvent un certain changement de régime alimentaire et de mode de vie afin d’obtenir des effets positifs sur le comportement de la vessie, et ainsi, réduire les fuites urinaires. 

Concernant le changement de régime alimentaire, il consiste à consommer certaines tisanes et éviter les aliments irritants, acides ou riches. Pour ce qui est de la modification du mode de vie, il vise notamment à renforcer les muscles du plancher pelvien. Il s’agit autrement dit d’une rééducation du périnée, à travers des exercices périnéaux.

L’objectif des différents remèdes de grand-mères suivantes est surtout d’aider à réduire la gêne urinaire que sont les pertes involontaires d’urine. 

A. Quelles plantes et aliments utiliser contre l’incontinence urinaire ?

Parmi les plantes et les aliments qui peuvent aider à lutter contre les problèmes d’incontinence urinaire se trouvent entre autres : 

1. L’ortie

Les feuilles d’ortie, lorsqu’elles sont consommées en tisane, se révèlent efficaces contre l’incontinence urinaire. Effectivement, elles contiennent des antioxydants et minéraux pouvant aider à renforcer la vessie, mais aussi à atténuer les inflammations. (1)

2. Le fenouil

Les graines de fenouil possèdent des propriétés astringentes, éliminent les toxines retrouvées dans les urines et permettent de vider la vessie. Elles se consomment en infusion avec du lait (1 cuillère pour 1 tasse par jour). (2)

3. L’hibiscus

Tout comme les feuilles d’orties, les fleurs d’hibiscus consommées en tisane permettent également de raffermir les muscles du plancher pelvien et d’atténuer les inflammations. Une consommation quotidienne de cette décoction permet de réduire les fuites urinaires.

4. La busserole

Les feuilles de busserole consommées en tisane peuvent aussi aider au renforcement des muscles du plancher pelvien et à la réduction des inflammations dues aux infections urinaires. Elles possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes. Consommer 2 tasses par jour de cette tisane aide ainsi à réduire l’incontinence urinaire et aide au contrôle de la vessie.

5. La prèle des champs 

La prèle des champs consommée en tisane permet de renforcer les tissus internes au niveau de la vessie afin de réguler son fonctionnement.

6. La canneberge

La canneberge, notamment lorsqu’elle est transformée en jus, est utilisée en cas d’incontinence urinaire. En effet, ce fruit contient des agents antibactériens qui aident à la prévention des infections urinaires. Comme ils atténuent les troubles liés à l’incontinence urinaire, le fait de consommer du jus de canneberge régulièrement est une solution pour les personnes qui en sont souvent victimes. 

7. Les noix de cyprès 

En plus d’être des vasoconstricteurs veineux, les noix de cyprès (cupressus sempervirens) consommées en tisane avant chaque repas aident également à resserrer les tissus internes de la vessie. Egalement, les noix de cyprès aident à calmer les contractions des muscles de la vessie, ce qui en fait un remède naturel privilégié pour le contrôle de la vessie.

8. La cannelle

La cannelle est efficace contre les fuites urinaires nocturnes, mais aussi journalières. Elle élimine aussi les toxines dans l’urine, car possédant des propriétés astringentes. La cannelle peut être consommée telle quelle ou en infusion dans de l’eau chaude. Vous pouvez mélanger l’infusion avec du miel, mais dans tous les cas, attendez que la boisson refroidisse avant de la boire.

9. Les graines de lin

Riches en fibres, les graines de lin moulues et ajoutées à votre alimentation journalière réduisent les fuites et inflammations urinaires. 

10. Les graines de courge

Ayant des propriétés diurétiques, les graines de courges accentuent le volume et la fréquence des mictions. Ainsi, elles contribuent à la réduction des fuites urinaires et se révèlent efficaces contre les infections urinaires. Ajoutez quelques cuillères à soupe de graines de courge dans votre alimentation quotidienne pour réduire l’inconfort urinaire. 

11. Le gingembre

En plus d’atténuer les inflammations de la vessie, le gingembre consommé en thé de manière quotidienne renforce les muscles au niveau du plancher pelvien et aide à réduire l’incontinence urinaire.

12. Les épinards

Riches en vitamines C, A et K, mais aussi en antioxydants, les épinards consommés de manière régulière se révèlent bénéfiques pour le système urinaire et limitent les fuites urinaires. 

13. Les bananes

Manger une banane par jour permet de contrôler et de réduire les fuites urinaires. Ce fruit riche en vitamine B6 et en potassium améliore le fonctionnement du système urinaire. (4)

14. Les poissons gras et les épinards

Les poissons gras et les épinards sont des aliments riches en magnésium. Ce dernier constitue un minéral essentiel à la régulation de la contraction musculaire, mais aussi des informations nerveuses. Manger régulièrement du saumon ou encore du maquereau permet ainsi de lutter contre l’incontinence urinaire. 

15. Le vinaigre de cidre de pomme 

Souvent utilisé contre l’incontinence urinaire, le vinaigre de cidre de pomme aide à renforcer les muscles au niveau du plancher pelvien et à réduire les inflammations urinaires. Boire une cuillerée de cet ingrédient mélangé dans un verre d’eau 2 fois par jour réduit les fuites urinaires. (5)

B. Comment traiter l’incontinence urinaire naturellement ? 

En plus des plantes et aliments cités précédemment, il existe également d’autres méthodes naturelles de grand-mères possédant des effets bénéfiques contre l’incontinence urinaire et les envies soudaines. Il peut par exemple s’agir :

1. Des compresses chaudes 

En appliquant une compresse chaude au niveau du bas ventre, vous pourrez réduire les fuites urinaires et atténuer les inflammations causées par l’incontinence urinaire. 

2. Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles peuvent aussi avoir des effets bénéfiques sur l’incontinence urinaire et les envies pressantes. À titre d’exemple, un remède de grand-mères consiste à mélanger de l’huile essentielle de cyprès avec d’autres huiles essentielles (estragon, romarin, lavande fine, marjolaine à coquille, etc.) et à de l’huile végétale. Ensuite, il faudra appliquer 2 gouttes du mélange sur la plante des pieds ou une goutte au niveau du plexus solaire avant de dormir pendant plusieurs semaines. Ces huiles essentielles peuvent aussi être utilisées lors de massages destinés à traiter l’incontinence urinaire. 

3. Les exercices de Kegel

Les exercices de Kegel consistent en une rééducation du périnée ou plancher pelvien. Ce dernier est formé par les muscles qui soutiennent la vessie. Il se révèle habituellement faible chez les personnes atteintes d’incontinence urinaire. Cette rééducation du périnée avec les exercices de Kegel s’effectue en contractant les muscles au niveau du plancher pelvien pendant 5 secondes et en les relâchant pendant la même durée 10 fois de suite. Les exercices de Kegel se pratiquent plusieurs fois par jour.

II. Incontinence urinaire : quels autres remèdes pour moins uriner ? Que faire de plus contre les fuites urinaires ?

En plus des différentes solutions citées précédemment et servant à réduire les pertes involontaires d’urines, voici d’autres traitements utilisés contre l’incontinence urinaire : 

1. L’ostéopathie

En travaillant plus particulièrement sur les organes du système urinaire, un ostéopathe leur procure une meilleure mobilité, leur assure un fonctionnement optimal et réduit ainsi les fuites involontaires d’urine. Il peut également intervenir sur d’autres zones du corps pouvant causer l’incontinence urinaire. 

2. La rééducation périnéale

La rééducation périnéale est une pratique qui peut être réalisée par des professionnels de santé tels que les kinésithérapeutes ou encore les sages-femmes. Elle contribue au renforcement du périnée en intervenant au niveau du tonus des muscles pelviens.

3. La thérapie comportementale 

La thérapie comportementale consiste, quant à elle, à réguler le rythme mictionnel en espaçant peu à peu les mictions. Le but est d’apprendre à résister aux urgences en cas d’incontinence urinaire.

4. La psychothérapie

Généralement utilisée en parallèle à d’autres procédés, la psychothérapie est employée quand l’incontinence urinaire est liée à des problèmes d’ordre psychoaffectifs.

5. Le Yoga

Le Yoga aide à gérer l’incontinence urinaire en renforçant les muscles du plancher pelvien à travers des exercices de respiration. Couplé avec la pratique du Mula Bandha, le yoga peut se révéler plus efficace. La combinaison Yoga et Mula Bandha consiste à resserrer et fermer l’anus, et ce, en accentuant le travail au niveau du périnée.

6. L’acupuncture

Selon différentes études, l’acupuncture est une thérapie naturelle qui réduit efficacement la fréquence des fuites urinaires.

7. La réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire consiste à stimuler certains points grâce à des pressions ou massages au niveau de certaines zones spécifiques des membres. Au niveau des pieds, les zones qui correspondent aux muscles pelviens se situent sur l’arche interne située devant la corne du talon. Pour ce qui est des mains, elles se trouvent sur la face dorsale de la base du pouce.

8. Les boules de geisha pour les fuites urinaires chez la femme 

Aussi appelées boules de rééducation du périnée, les boules de geisha permettent de donner du tonus au périnée grâce à certains mouvements comme la marche. Spécialement conçues pour les femmes, les boules de geisha s’introduisent dans le vagin et s’utilisent pendant environ 15 minutes. 

III. Comment éviter les fuites urinaires dues à l’incontinence ?

Pour éviter les fuites urinaires dues à l’incontinence, il est entre autres conseillé :

  • D’éviter ou d’arrêter le tabagisme.
  • D’éviter les aliments et boissons irritantes (alcool, café, repas piquants ou acides).
  • De ralentir le relâchement des tissus en pratiquant des activités comme le vélo ou l’aquagym.
  • D’éviter le port de charges lourdes.
  • D’éviter de rester debout trop longtemps.
  • De lutter contre le surpoids et l’obésité en faisant du sport.
  • D’éviter les pratiques sportives avec un impact notable au sol afin d’éviter une pression élevée au niveau du plancher pelvien.
  • D’éviter la constipation en consommant des aliments sains, équilibrés et riches en fibres qui permettent d’aller aux toilettes de manière plus régulière. La consommation de graisses animales, de fast-foods ou encore de sucres simples est cependant à éviter. 
  • D’atténuer les toux chroniques qui provoquent l’affaiblissement des muscles et augmentent la pression au niveau du plancher pelvien. 
  • D’éviter de boire excessivement du liquide, surtout en doses uniques importantes. Il convient par exemple de boire la quantité conseillée d’eau (jusqu’à 2 litres) par petites gorgées durant la journée.

Sinon, sachez que dans tous les cas, en cas de problème de miction, il est recommandé de se rendre auprès d’un urologue ou encore d’un médecin généraliste. En effet, les troubles mictionnels ont tendance à précéder l’incontinence urinaire. Un traitement en amont participe alors à l’amélioration de la continence urinaire. Enfin, en cas d’incontinence urinaire, le port de serviettes hygiéniques ou de sous-vêtements dédiés à ce trouble peut aider à améliorer la qualité de vie.

Conclusion

En conclusion, si les remèdes de grand-mères cités précédemment peuvent aider à réduire l’incontinence urinaire, il est toujours recommandé de se rendre auprès d’un professionnel de santé pour recevoir un traitement adapté.

 

Références

1. L’ortie de nombreux bienfaits médicaux – Santé Magazine. (10/02/2023). Lien

2. Le thé au fenouil – Thérapeutes Magazine. (01/11/2018). Lien

3. Hibiscus – Food Chemistry Journal. 

4. Banana – Nutrients Journal. 

5. Apple Cider Vinegar – Journal of Functional Foods. 

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter