Les propriétés et les vertus du ginseng

ginseng rouge

Sommaire

Introduction

Le ginseng est reconnu pour ses multiples bienfaits et intérêts pour la santé. Outre sa réputation d’aphrodisiaque puissant, cette plante vivace de la famille des Araliacées boosterait la vitalité, renforcerait le système immunitaire et augmenterait les performances physiques et intellectuelles. De nombreux essais cliniques ont été menés pour prouver ses vertus sur l’organisme (1).

Toutefois, vous devez noter que les compléments alimentaires à base ginseng ne sont pas des médicaments. Ainsi, ils ne remplacent pas un traitement ni un diagnostic médical. En cas de problème de santé, vous devez consulter un professionnel.

I. Le ginseng dans la médecine traditionnelle coréenne

Le ginseng est une plante vivace originaire des zones ombragées dans les montagnes d’Extrême-Orient, notamment en Chine et en Corée. Il se démarque par sa racine volumineuse (environ 20 cm de long), plus ou moins ramifiée, de couleur jaune clair. Le mot ginseng signifie « homme racine » en chinois. Cette plante est aussi connue sous le nom de « Panax » qui provient du mot « panacée ». Dans la médecine traditionnelle chinoise, le ginseng est considéré comme un « remède universel », une « racine de vie ». Dans les pays asiatiques, il s’utilise pour tonifier les 5 principaux organes.

II. Les différentes variétés de ginseng et leurs propriétés médicinales

Le Panax ginseng C.A. Meyer (ginseng d’Asie) et le Panax quinquefolius (ginseng américain) font partie des types de ginseng les plus cultivés à travers le monde.

A. Le ginseng rouge ou ginseng coréen

Le ginseng coréen, aussi connu sous le nom de Panax ginseng, est utilisé dans la médecine traditionnelle. Il agirait comme un puissant tonique en revigorant l’organisme. Cette plante s’avère donc intéressante contre la fatigue physique. Le Panax ginseng obtient sa teinte rouge lorsque la racine est exposée à la vapeur, puis séchée. Pour profiter de ses vertus, il faut le récolter après 4 ans de culture. À ce moment-là, la racine contient le plus de ginsénosides, les principes actifs responsables de ses bienfaits.

ginseng rouge

B. Le ginseng américain

Le ginseng américain (Panax quinquefolius), aussi appelé ginseng à cinq folioles, est une variété principalement cultivée dans les forêts tempérées dans l’est de l’Amérique du Nord. Cette racine est célèbre pour ses propriétés adaptogènes. Elle aide l’organisme à s’accommoder des différents stress physiques ou mentaux.

En comparaison avec le ginseng coréen (chaud), le ginseng américain est dit plus « froid ». Cela signifie qu’il possède un effet calmant et nourrit l’énergie Yin tandis que la variété asiatique est stimulante et nourrit donc le Yang. Il faut savoir que cette espèce de ginseng est aujourd’hui en danger en raison d’une cueillette abusive. À l’achat, mieux vaut choisir un ginseng à cinq folioles certifié durable et éthique.

ginseng americain

C. Le ginseng blanc

Contrairement au ginseng rouge, les racines de ginseng blanc ne passent pas à la vapeur, mais sont séchées au soleil. Ce processus de séchage naturel permet de préserver la propriété antistress de la plante due à sa richesse en saponines de type Rb. Cette variété de ginseng contribuerait à calmer l’anxiété et à combattre les symptômes qui en découlent comme les troubles du sommeil ( en régulant le taux de cortisol lié au stress) et la baisse de moral (en stimulant la production de sérotonine qui joue un rôle clé dans la régulation de l’humeur.

ginseng blanc

III. Composition

Les variétés de cette plante ne renferment pas les mêmes principes actifs et pas dans les mêmes proportions.

La composition du ginseng varie selon son âge, son origine et la partie utilisée. Généralement, la racine de Panax ginseng est riche en vitamines B, E, C, en oligo-éléments, en phytostérols, en huiles essentielles (polyines), en polysaccharides (environ 40 %), en glycopeptides ou peptidoglycanes et en saponosides (sous forme de ginsénosides).

IV. La racine de ginseng : ses bienfaits sur la santé

Traditionnellement, le ginseng est utilisé pour lutter contre la dysfonction sexuelle, mais ses propriétés médicinales sont variées.

froid frisson

1. Le ginseng rouge : l’allié du système immunitaire

Le ginseng aiderait à booster le système immunitaire grâce aux ginsénosides (4). Ces substances actives agiraient sur les globules blancs, ce qui impacterait les réponses inflammatoires en général. Le ginseng s’avère de ce fait intéressant pour limiter les risques de contracter les infections et contre les maux hivernaux.

2. Est-ce que le ginseng est bon pour le cœur ?

Le ginseng pourrait aider à réguler la tension artérielle et à améliorer le fonctionnement du cœur (2). En effet, les ginsénosides agiraient sur le taux de cholestérol et optimiseraient la circulation sanguine, ce qui préviendrait certains problèmes cardiovasculaires.

3. Le ginseng comme cure de vitalité

Du fait de ses propriétés antioxydantes dues à sa richesse en vitamine C et en vitamine E, le ginseng constitue une source naturelle d’énergie qui aide à retrouver la forme. L’extrait de ginseng inhiberait aussi la peroxydation des lipides, un phénomène causé par les radicaux libres.

4. Le rôle du ginseng dans le contrôle de la glycémie

En phytothérapie, l’usage traditionnel du ginseng dans le contrôle de la glycémie est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé. Des études ont en effet montré que cette plante a un effet bénéfique sur le taux de sucre dans le sang. Les auteurs soulignent cependant que les résultats obtenus ne suffisent pas pour décider d’un protocole de traitement. En effet, les effets constatés ont varié en fonction des dosages employés et du type de ginseng utilisé.

5. Le ginseng booste la concentration

La Commission E et l’Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l’usage du Panax ginseng pour rétablir la capacité de concentration intellectuelle. Deux essais croisés ont démontré que la prise d’une dose unique d’extrait de ginseng asiatique ou américain a un effet bénéfique sur la mémoire à court terme (3). À cela s’est ajouté un effet apaisant sur les participants.

memorisation

V. Ginseng : comment l’utiliser comme aphrodisiaque ?

Un essai croisé a mis en évidence l’utilité du ginseng rouge dans la prise en charge des dysfonctionnements érectiles d’après Alternative Medicine Review.

A. Pourquoi le ginseng est-il bon pour la libido ?

Le ginseng serait un complément alimentaire intéressant pour booster la libido et les performances sexuelles du fait de sa teneur en ginsénosides. Ces substances stimuleraient la production d’hormones comme la testostérone tout en agissant sur la circulation sanguine prévenant les risques des troubles de la vigueur.

B. Comment utiliser le ginseng pour durer au lit ?

L’extrait de ginseng séché s’avèrerait le plus indiqué comme aphrodisiaque. Il se décline sous forme de gélules. Pour décupler ses effets, il est possible de l’associer à la maca, une autre plante aphrodisiaque. Le ginseng ne doit pas toutefois être consommé avec des médicaments contre les troubles de l’érection.

VI. Troubles de la ménopause : comment consommer le ginseng ?

La racine de ginseng présenterait aussi un intérêt contre les symptômes de la ménopause.

the ginseng

A. Le thé au ginseng : une boisson bénéfique

En Corée, les femmes utilisent du ginseng rouge et le consomment sous forme de thé ou d’infusion. Elles portent à ébullition 3 tasses d’eau et y incorporent 3 à 5 tranches de ginseng. Elles boivent cette décoction une demi-heure avant le repas.

Selon une étude, l’extrait de ginseng asiatique améliorerait le confort des femmes en période de périménopause en optimisant la qualité du sommeil et en réduisant la fatigue associée. Un autre essai clinique d’envergure a d’ailleurs montré son effet sur le bien-être psychologique de plusieurs femmes ménopausées ayant participé à l’étude. En revanche, l’étude n’a pas permis de mettre en évidence les effets de la racine sur les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, les symptômes de la ménopause.

B. Quand consommer le ginseng pour maximiser ses effets ?

Pour maximiser ses effets, la consommation de ginseng sous forme de cure de 3 mois maximum est conseillée. Généralement, il est préférable de prendre le ginseng le matin pour profiter de ses propriétés durant la journée. En revanche, pour les femmes ménopausées, une prise en soirée est mieux indiquée.

moment petit-dejeuner

VII. Quels sont les effets indésirables possibles et les contre-indications ?

En principe, le ginseng est bien toléré par le corps humain, mais il peut causer des effets indésirables chez certaines personnes : diarrhée, nausées, insomnie, euphorie et maux de tête. La quantité recommandée par le fabricant doit ainsi être scrupuleusement respectée.

Par ailleurs, le ginseng peut interagir avec d’autres médicaments et aggraver certaines maladies comme l’hypertension artérielle. Il est judicieux de consulter un professionnel de santé avant de commencer une cure de ginseng.

De plus, les effets du ginseng chez les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes sont encore méconnus. Il est prudent d’éviter son usage sans l’avis d’un médecin. En outre, le Panax ginseng à haute dose est susceptible d’interagir avec la caféine décuplant son effet. L’usage du ginseng avec des IMAO (inhibiteur de la monoamine oxydase) risque aussi d’impacter l’humeur et la concentration.

Conclusion

En conclusion, le ginseng sous forme de complément alimentaire s’avère intéressant pour les hommes comme pour les femmes. Son intérêt réside surtout dans ses racines qui sont riches en ginsénosides (5). En premier lieu, ces substances actives auraient des vertus sur la libido et sur les symptômes de la ménopause, dont les troubles du sommeil. Cette plante médicinale de la famille des Araliaceae est aussi connue depuis plusieurs siècles pour ses vertus tonifiantes. Du fait de ses propriétés adaptogènes, elle améliorerait la résistance de l’organisme face au stress et ses méfaits sur l’état de santé en général. De plus, des essais cliniques ont été menés pour vérifier l’effet du ginseng sur le taux de sucre dans le sang et sur la fonction cérébrale. Bien que cette plante ne présente pas de toxicité particulière, son usage est soumis à un avis médical, surtout si vous souffrez d’hypertension artérielle.

« Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à promouvoir la compréhension et la connaissance générale des bienfaits potentiels du ginseng. Elles ne sont en aucun cas destinées à se substituer aux conseils professionnels de santé, au diagnostic ou au traitement médical. Les compléments alimentaires à base de ginseng ne doivent jamais remplacer un régime alimentaire équilibré et varié. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer toute nouvelle routine de supplémentation, en particulier si vous avez des conditions médicales préexistantes ou si vous prenez d’autres médicaments. »

Références

1. “Effects of Panax Ginseng on Quality of Life” de Jidong Sun et al. dans la revue Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine.

2. “Asian Ginseng: a Clinical Study of Its Effects on Blood Pressure and Pituitary” de Y. Yokozawa et al. dans la revue Journal of Ethnopharmacology.

3. “Effects of Korean Red Ginseng on Cognitive and Motor Function: A Double-blind, Randomized, Placebo-controlled Trial” de Hee Yoon et al. dans la revue Alzheimer Disease and Associated Disorders.

4. “The effect of Korean red ginseng extract on blood pressure in healthy volunteers” de Hye-Sun Lim et al. dans la revue Korean Journal of Family Medicine

5. “Effects of Panax Ginseng on Quality of Life in Home-Dwelling Patients With Chronic Diseases: A Double-blind, Randomized, Placebo-controlled Trial” de Jong Soo Kim et al. dans la revue Integrative Medicine Research.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter