Quels sont les bienfaits de l’acide hyaluronique sur la peau ?

Sommaire

La peau est la première chose qu’on voit chez l’autre. Elle est le reflet, de notre âge, de notre état de santé et de nos modes de vie. Notre peau on l’aime, du moins la plupart du temps car il peut arriver qu’elle tiraille, qu’elle s’assèche et qu’elle devienne inconfortable. Cette sensibilité cutanée devenant de plus en plus présente en prenant de l’âge, n’est pas toujours évidente à  vivre au quotidien. Trouver une solution devient vite nécessaire.

Alors de quoi se compose notre peau ? Comment se transforme-t-elle avec le temps ? Quelles sont les solutions pour la préserver de la sécheresse ?

La peau, une barrière naturelle

La peau est notre enveloppe protectrice. C’est elle qui assure le rôle de barrière en bloquant l’entrée d’éléments extérieurs. Elle recouvre l’ensemble de notre corps. Il n’y a donc rien d’étonnant à  ce qu’il s’agisse de notre plus grand organe.

Le saviez-vous ?
À elle seule, elle représente 15% de notre poids corporel et s’étend sur 1,8m2 (1). Vous l’avez certainement remarqué, son épaisseur est inégale et varie en fonction de la partie du corps. Elle est plus épaisse au niveau des mains et des pieds, mais est plus fine autour des paupières, par exemple.
Structurellement, la peau est divisée en 3 couches superposées (2) :
L’épiderme : il s’agit de la partie la plus superficielle de la peau, celle que l’on voit. Il est constitué des trois types cellulaires : les kératinocytes (cellules qui produisent la kératine, une protéine responsable de la protection de la peau), les mélanocytes (ils produisent la mélanine à  l’origine de la couleur de peau et du bronzage), les cellules de langerhans (des cellules immunitaires) et les cellules de Merkel (elles interviennent dans la sensation du toucher).
Le derme : il correspond à  la couche intermédiaire. Ce dernier est quant à  lui composé d’un seul type cellulaire, les fibroblastes. Ceux-ci baignent dans un milieu riche en collagène, en élastine et en acide hyaluronique, des molécules primordiales pour la structure de la peau. Il contient aussi des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins.
L’hypoderme : c’est la couche la plus profonde du tissu cutané. Il est richement vascularisé et constitue une zone de stockage de la graisse. Il sert de protection thermique et mécanique.
C’est donc toute cette structure bien ficelée qui permet l’intégrité et la structure des couches de la peau.

Que se passe-t-il quand on vieillit ?

La peau change tout au long de la vie. Avec l’âge, sa structure et son fonctionnement se modifient. C’est pourquoi, les peaux jeunes sont différemment constituées par rapport aux peaux les plus matures. Le vieillissement est un processus marqué par une diminution de l’épaisseur de la peau ainsi qu’un ralentissement du renouvellement cellulaire. Avec le temps, les molécules de structure comme les fibres de collagène ou l’acide hyaluronique sont également moins produites. À 50 ans, on constate une perte de 50% de la quantité de collagène. L’enchevêtrement de ces molécules, permettant le maintien de la charpente de la peau, est désorganisé et fragilisé (3).
Ces changements entraînent donc un affaissement, une perte de souplesse et d’hydratation de la peau. Le tissu cutané devient alors plus sensible, se met à  rougir, tirailler, démanger, picoter et des rides apparaissent. De plus, étant notre première barrière avec le monde extérieur, la peau s’avère extrêmement vulnérable. Les rayons UV, le vent ou la pollution sont des facteurs qui peuvent l’altérer et accélérer son vieillissement.

L’acide hyaluronique, l’hydratation assurée

S’il n’est pas possible de lutter contre le phénomène naturel du vieillissement, il existe des solutions pour soulager l’inconfort des peaux matures devenues sensibles. Sans parler d’une bonne hygiène de vie qui est indispensable, maintenir l’hydratation de sa peau est aussi un bon moyen d’en prendre soin. Pour cela, la cosmétique propose de nombreuses solutions. Parmi ses actifs anti-âge prometteurs, il y a l’acide hyaluronique.

Le saviez-vous ?
L’acide hyaluronique a été découvert en 1934. Ce sont les chercheurs Karl Meyer et John Palmer du département d’ophtalmologie de l’Université Columbia à  New York, qui en firent la découverte dans l’humeur vitrée de l’oeil d’un boeuf (4).
Cette incroyable molécule est aussi connue sous le nom de hyaluronane. Il est composé d’une succession d’unités de sucres, ce qui lui permet d’avoir une taille et des poids moléculaires variables (5). L’acide hyaluronique est donc naturellement présent dans notre corps et principalement dans le derme où 50% de sa quantité totale s’y situe. Autrement, on le retrouve également en moindre proportion dans les articulations, les yeux et le cordon ombilical (6).
Il assure l’hydratation au sein de ces tissus. Comment ? L’acide hyaluronique est une molécule en mesure d’absorber jusqu’à  1000 fois son poids en eau. Il retient donc l’eau dans les tissus. Il permet alors à  la peau, par exemple, de rester hydratée, mais aussi de conserver son aspect rebondi.

Pourquoi l’intégrer dans sa routine de beauté et de soin ?

L’acide hyaluronique entre dans la composition de nombreux soins cosmétiques. Les crèmes à  base d’acide hyaluronique présentent de nombreux avantages pour corriger les signes de l’âge et la sécheresse cutanée. À savoir que selon le produit cosmétique sélectionné le poids de la molécule peut varier. Ainsi, dans les crèmes présentant de l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire, celui-ci ne passe pas à  travers les pores de la peau et restent donc en surface. Elles forment alors un bio-film empêchant l’évaporation de l’eau et en la maintenant dans la peau (7). Elles en limitent donc l’assèchement et estompent les rides et ridules.
D’autres produits contiennent de l’acide hyaluronique de bas poids moléculaire. Ce dernier pénètre plus facilement dans la peau et stimule son renouvellement. Bien que ces deux approches soient complémentaires, en formant un bio-film protecteur, l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire favorise le processus naturel d’hydratation.

Collagène et acide hyaluronique : le duo anti-ge par excellence

Si l’acide hyaluronique est la star anti-âge, qu’en est-il des effets du collagène sur la peau ? Faut-il privilégier l’un à  l’autre ? Comme vu précédemment, le collagène est une protéine (chaînes d’acides aminés) naturellement présente dans le derme. Il possède des propriétés élastiques, repulpant la peau. Au sein de cette couche, il forme une structure solide en association avec l’acide hyaluronique. Cependant, tous deux voient leur production impactée par le vieillissement avec les conséquences que l’on connaît bien sur la peau. C’est pourquoi associer les bienfaits du collagène à  ceux de l’acide hyaluronique permet de maintenir l’équilibre de la peau.
Ainsi, en agissant à  l’origine de la sécheresse, retrouvez une peau immédiatement apaisée, hydratée et protégée.

Références :

1. Chambers ES, Vukmanovic-Stejic M. Skin barrier immunity and ageing. Immunology. 2020 Jun;160(2):116-125. doi: 10.1111/imm.13152. Epub 2019 Dec 4. PMID: 31709535; PMCID: PMC7218662.
2. Histologie et histophysiologie de la peau et de ses annexes. Structure de la peau. Ann Dermatol Venereol. 2005;132:8S5-48.
3. Fore J. A review of skin and the effects of aging on skin structure and function. Ostomy Wound Manage. 2006 Sep;52(9):24-35; quiz 36-7. PMID: 16980727.
4. Abatangelo G, Vindigni V, Avruscio G, Pandis L, Brun P. Hyaluronic Acid: Redefining Its Role. Cells. 2020 Jul 21;9(7):1743. doi: 10.3390/cells9071743. PMID: 32708202; PMCID: PMC7409253.
5. B.-V. Nusgens. Acide Hyaluronique et matrice extracellulaire : une molécule primitive ? Annales de dermatologie (2010) 137, supplément 1, S3-S8
6. Kawada C, Yoshida T, Yoshida H, and al. Ingested hyaluronan moisturizes dry skin. Nutr J. 2014 Jul 11;13:70. doi: 10.1186/1475-2891-13-70. PMID: 25014997; PMCID: PMC4110621.
7. Fallacara A, Baldini E, Manfredini S, Vertuani S. Hyaluronic Acid in the Third Millennium. Polymers (Basel). 2018 Jun 25;10(7):701. doi: 10.3390/polym10070701. PMID: 30960626; PMCID: PMC6403654.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter