Jambes lourdes et fatigue : comment les soulager ?

fatigue homme

Sommaire

La sensation de jambes lourdes peut être causée par une simple fatigue ou survient par temps chaud. Elle doit être prise au sérieux lorsqu’elle s’accompagne d’une grande fatigue généralisée. Les jambes lourdes peuvent effectivement être liées à une insuffisance veineuse. Elles se manifestent généralement en fin de journée et ne sont pas toujours agréables. Quelles sont les causes de ce phénomène et comment y faire face ? 

I. Comprendre le phénomène de jambes lourdes et de fatigue 

Plus d’une personne a déjà connu une sensation de lourdeur au niveau des jambes, surtout en fin de journée. Celle-ci se manifeste par des membres inférieurs tendus. 

A. Les jambes lourdes, un phénomène lié à une mauvaise circulation sanguine 

Le phénomène de jambes lourdes est généralement lié à une insuffisance veineuse (1). À un certain moment, le système veineux se détériore alors que le sang remonte dans la jambe et dans une partie du buste pour se rendre dans le cœur. La sensation de lourdeur au niveau des jambes peut être le premier symptôme de varices. Dans ce cas, le souci provient des valvules situées le long des veines qui ne sont plus capables de se relâcher ou de se contracter au bon moment. L’affaiblissement de ces valvules entraîne une mauvaise circulation du sang.

Un autre cas possible concerne les muscles du mollet. En se contractant, ces derniers pompent les veines environnantes. De ce fait, il y a une perte d’efficacité des veines si ces muscles ne sont pas suffisamment puissants. 

B. Est-ce qu’une mauvaise circulation du sang fatigue ? 

Une mauvaise circulation sanguine peut engendrer une fatigue chronique (2). Au cas où la circulation sanguine serait altérée, la teneur en nutriments et le taux d’oxygène qui arrive dans les muscles et dans les organes s’affaiblissent. De ce fait, le corps aura besoin de plus d’énergie pour le fonctionnement de son métabolisme de base, ce qui va générer une fatigue supplémentaire.

D’autant plus qu’une mauvaise circulation sanguine figure parmi les facteurs favorisant l’accumulation de toxines et de déchets dans les tissus. Cela s’explique par le fait que le sang devient moins efficace pour les éliminer. 

C.    Comment savoir si on a une mauvaise circulation sanguine ? 

En temps normal, les veines et les artères assurent le transport du sang chargé d’oxygène et de nutriments (3) vers les organes et le tissu. Le retour veineux se charge ensuite de renvoyer le sang au cœur. Il y a mauvaise circulation sanguine lorsque ce retour veineux est altéré. De ce fait, le sang ne circule pas normalement dans les veines des membres inférieurs, ce qui altère sa remontée vers le cœur.

Dans la plupart des cas, une mauvaise circulation sanguine se manifeste par :

  • Des jambes gonflées

Les valvules ne fonctionnent pas correctement et la circulation sanguine est ralentie. À la fin de la journée, les jambes gonflent avec une sensation de jambes lourdes.

  • Des crampes et des douleurs dans les jambes

Le taux d’oxygène et de nutriments qui arrive dans les muscles des jambes n’est pas suffisant lorsque la circulation sanguine est altérée. Ce phénomène peut entraîner des crampes ou des douleurs qui surviennent surtout la nuit.

  • Une fatigue chronique

L’accumulation de toxines dans les tissus à cause d’une mauvaise circulation sanguine peut causer une sensation de fatigue constante. 

II. Pourquoi je suis toujours fatigué et j’ai mal aux jambes ? 

Les douleurs aux jambes associées à une fatigue chronique peuvent être le signe d’une mauvaise circulation sanguine, notamment d’une insuffisance veineuse. Il convient d’identifier les symptômes ainsi que les causes de ces lourdeurs au niveau des jambes pour pouvoir y remédier. 

A. Les symptômes des jambes lourdes 

La lourdeur des jambes se manifeste par des membres inférieurs devenus tendus et très sensibles à la fatigue. Cette sensation touche surtout les mollets. Les muscles des jambes, en particulier ceux des mollets, assurent la bonne circulation sanguine dans de bonnes conditions.

Les symptômes des jambes lourdes ont tendance à s’intensifier avec la chaleur, au fil de la journée ou en cas de situation debout prolongée. La gêne devient toutefois moins importante en position allongée ou pendant la marche. En effet, le sang est envoyé dans les veines profondes en direction du cœur pendant la marche. À savoir que le phénomène de jambes lourdes peut être accompagné de crampes ou d’une envie de se gratter le bas des mollets.

Les personnes qui souffrent de jambes lourdes se plaignent également de :

  • Une douleur dans les jambes ;
  • Des sensations désagréables comme des engourdissements des fourmillements ou des picotements ;
  • Un gonflement des pieds et des chevilles appelé œdème, surtout en fin de journée ou par temps chaud ;
  • Une apparition de télangiectasies sur la peau des jambes.

Au cas où l’impression de jambes lourdes évolue en insuffisance veineuse, celle-ci apparaît sous forme de :

  • Œdèmes permanents ;
  • Varices ;
  • Zones brunes pigmentées, ulcère ou eczéma de la jambe.

Il est important de noter qu’un œdème est un gonflement des tissus qui peut être causé par l’insuffisance veineuse.

B. Les causes du syndrome de jambes lourdes 

La lourdeur des jambes est due à une stagnation de la circulation veineuse ou à une insuffisance veineuse (4). Ce dysfonctionnement peut même entraîner le ralentissement de la circulation lymphatique. Ce phénomène est appelé insuffisance veino-lymphatique.

Les causes des jambes lourdes sont nombreuses, à l’instar de :

  • Un manque d’exercice ou la station assise prolongée ;
  • Une activité physique trop intense ;
  • Une mauvaise circulation sanguine qui touche généralement la partie inférieure du corps ;
  • Des crampes musculaires qui provoquent une sensation de fatigue dans les jambes ;
  • Une carence en potassium. 

III. Quels sont les facteurs favorisant le syndrome de jambes lourdes et douloureuses ? 

Certains facteurs peuvent favoriser le phénomène de jambes lourdes ou l’apparition d’une insuffisance veineuse. En voici quelques-uns : 

A. L’hérédité : un facteur de risque d’apparition de maladie veineuse 

L’hérédité représente un facteur dominant de jambes lourdes (5). Il existe un risque élevé de développement d’insuffisance veineuse au cas où la famille serait touchée par une maladie veineuse chronique. Les risques sont élevés selon le nombre de parents atteints. 

B. Le sexe : l’insuffisance veineuse touche davantage les femmes 

Bien que l’âge influe énormément sur les problèmes d’insuffisance veineuse, ces derniers touchent davantage les femmes (6). Les sensations de jambes lourdes sont surtout fréquentes en période prémenstruelle ainsi que chez les femmes enceintes.

La grossesse comprime les veines des membres inférieurs, ce qui favorise ce phénomène. C’est pourquoi le risque d’apparition d’une maladie veineuse chronique est élevé avec le nombre de grossesses. 

C. La chaleur : un élément d’aggravation des jambes lourdes 

Les veines se dilatent sous l’effet de la chaleur. Cette dernière amplifie l’impression de jambes lourdes, ce qui est le cas pendant une exposition des jambes au soleil.

En outre, les lourdeurs de jambes et les varices sont plus fréquentes chez les personnes qui restent debout longtemps et à répétition ainsi qu’en cas de piétinement. La sédentarité favorise également ce phénomène. 

D. Le surpoids et l’obésité : des facteurs altérant le retour veineux 

Le surpoids ou l’obésité augmente la pression au niveau des jambes, ce qui ralentit le retour veineux et provoque une impression de jambes lourdes, voire des varices. Cet excès de poids est généralement associé à un manque d’activité physique. 

IV. Comment soulager les jambes lourdes ? 

S’il est préférable de prévenir le phénomène de jambes lourdes, il existe heureusement quelques solutions pratiques qui aident à l’atténuer. L’idée est de soulager les douleurs et l’inconfort occasionnés par les lourdeurs. 

A. Comment enlever la fatigue et les douleurs dans les jambes ? 

Voici quelques astuces simples qui aident à soulager rapidement la fatigue et les douleurs en cas de jambes lourdes :

  • Remonter les jambes le soir à l’aide d’un coussin ;
  • Boire de la tisane ;
  • Se tenir sur la pointe des pieds quelques minutes pour stimuler les muscles des mollets ;
  • Remuer les orteils pour activer la circulation sanguine dans les pieds ;
  • Porter des bas de contention en cas de douleurs importantes ;
  • Se masser les pieds de bas en haut des jambes avec des huiles essentielles. 

B. Que faire pour éviter la sensation de jambes lourdes ? 

La pratique d’une activité physique adaptée est la meilleure solution pour atténuer ou éviter la sensation de jambes lourdes. Cela favorise une bonne circulation sanguine et prévient ainsi le gonflement des pieds ou les lourdeurs des jambes. Pour ce faire, il est conseillé de :

  • Faire une marche d’environ 20 minutes par jour ;
  • Réaliser quelques mouvements de pédalage allongé sur le dos avant de se coucher ;
  • Pratiquer un sport comme la natation ou le vélo ;
  • Éviter certains sports qui provoquent des « à-coups » tels que le tennis et le basket-ball. 

C. Conseils pratiques pour prévenir les jambes gonflées et la fatigue musculaire 

Pour les personnes qui présentent des facteurs de risque, il convient d’adopter quelques réflexes simples afin de prévenir le phénomène de jambes lourdes. La prévention est indispensable pour renforcer les muscles des jambes ainsi que le système veineux.

Voici certains gestes de prévention :

  • Adopter une alimentation saine et réduire les aliments salés et transformés.
  • Privilégier les douches ou bains tièdes.
  • Ne pas porter de pantalons ou de chaussettes trop serrés.
  • En position assise ou couchée, laisser les jambes étendues et ne pas les plier au niveau des genoux.
  • Après une journée à rester debout, soulager les jambes avec une douche froide. 

Conclusion 

Il est primordial de prévenir la sensation de jambes lourdes pour éviter l’apparition de varices. Pour les personnes qui en souffrent déjà, l’adoption d’un mode de vie plus sain est recommandée pour remobiliser les muscles des jambes. Cela passe inévitablement par la pratique régulière d’une activité sportive. 

« Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à promouvoir la compréhension et la connaissance générale des gestes à adopter en cas de jambes lourdes. Elles ne sont en aucun cas destinées à se substituer aux conseils professionnels de santé, au diagnostic ou au traitement médical. »

 

Références

1. Ramelet AA, et al. (2009). “A review of the benefits of early vein treatment in venous and mixed ulcers.” Journal of Vascular Surgery.

2. Tisato V, et al. (2018). “Impact of chronic venous insufficiency on quality of life: a qualitative study.” Journal of Wound, Ostomy, and Continence Nursing.

3. Nicolaides AN. (2008). “Investigation of chronic venous insufficiency: a consensus statement (France, March 5-9, 1997).” Circulation.

4. Beebe-Dimmer JL, et al. (2005). “Body composition and the risk of venous thromboembolism in women.” Journal of Thrombosis and Haemostasis.

5. Evans CJ, et al. (2014). “Genetic and environmental risk factors for venous thrombosis: a meta-analysis of genome-wide association studies.” Journal of Thrombosis and Haemostasis.

6. Lee AJ, et al. (2003). “Incidence, risk factors, and prognosis of deep vein thrombosis in elderly patients.” Archives of Internal Medicine.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter