Quel remède naturel en cas de difficulté à uriner ?

besoin uriner femme

Sommaire

Introduction

La difficulté à uriner peut être source d’inconfort et d’anxiété. Heureusement, il existe des remèdes naturels pour améliorer le confort urinaire (1). De l’herboristerie à la modification de l’alimentation, en passant par la pratique de certaines techniques de relaxation, les personnes ayant des difficultés à uriner peuvent recourir à de nombreuses solutions naturelles. Notez toutefois que ces remèdes ne remplacent pas un traitement médical. Ainsi, en cas de problème préoccupant, vous devez consulter un professionnel de la santé.

I- J’ai du mal à uriner : ce qu’il faut savoir sur la dysurie 

La dysurie est un terme médical utilisé pour décrire les problèmes à uriner. Elle se caractérise par une réduction du débit urinaire et peut s’accompagner de sensations douloureuses. Tant chez les femmes que chez les hommes, la dysurie peut résulter de diverses causes et entraîner des perturbations significatives dans la vie quotidienne.

La vessie est un organe qui joue un rôle essentiel dans le stockage de l’urine entre les périodes de miction. Ses deux composantes distinctes sont :

  • Le col vésical 
  • Le dôme vésical 

Un muscle circulaire entoure l’urètre, permettant de retenir l’urine jusqu’au moment opportun de la miction.

confort urinaire homme

II- Quelles sont les causes de la rétention urinaire ? 

Se manifestant par des difficultés à uriner, la rétention urinaire peut varier considérablement en termes de douleur, allant d’une extrême douleur dans sa forme aiguë à une manifestation presque imperceptible dans sa version chronique.

Dans la majorité des cas chez les hommes, la rétention urinaire est souvent attribuée à une hypertrophie bénigne de la prostate, également connue sous le nom d’adénome (2). Peu d’hommes atteints d’hypertrophie de la prostate développent une rétention urinaire. Située sous la vessie, la prostate est une glande composée de deux lobes qui entourent l’urètre, le canal d’évacuation des urines. Son augmentation de taille est un phénomène physiologique associé au processus de vieillissement. Cependant, cette hypertrophie peut exercer une pression sur l’urètre, entravant la vidange normale de la vessie. Un rétrécissement de l’urètre (appelé sténose urétrale) ou du col de la vessie, l’orifice par lequel les urines passent dans l’urètre, peut également mécaniquement perturber l’écoulement du flux urinaire.

Chez les femmes, des facteurs tels qu’une tumeur pelvienne ou une descente d’organe (prolapsus) peuvent être à l’origine de la rétention urinaire.

Le saviez-vous ?

Chez les individus souffrant de la maladie de Parkinson, d’une sclérose en plaques ou ayant subi un traumatisme de la moelle épinière, la capacité à uriner normalement est souvent altérée en raison d’une défaillance du contrôle nerveux de la vessie.

III- Les symptômes de la rétention urinaire 

La rétention urinaire peut se manifester à travers plusieurs symptômes : 

  • Un jet urinaire affaibli
  • L’émission de petites quantités d’urine tout au long de la journée
  • Des difficultés à amorcer la miction
  • Une incapacité à vider complètement la vessie
  • Une miction fréquente
  • La nycturie (3) qui consiste à se lever deux fois ou plus pendant la nuit pour uriner
  • L’incapacité à détecter quand la vessie est pleine
  • Une augmentation de la pression abdominale
  • Un manque d’envie d’uriner
  • La nécessité de fournir de gros efforts pour évacuer l’urine de la vessie

IV- Difficulté à uriner chez l’homme et la femme : comment réussir à uriner quand on n’y arrive pas ? 

Les difficultés à uriner d’origine fonctionnelle (4) proviennent d’une perturbation de la coordination entre le muscle de la vessie et le sphincter lors du processus de miction. La contraction du muscle de la vessie n’est plus synchronisée avec le relâchement du sphincter. Ce dysfonctionnement peut être attribué à des conditions neurologiques, telles que la sclérose en plaques ou à des troubles psychiatriques, notamment la dépression sévère.

Par ailleurs, de mauvaises habitudes peuvent également contribuer à l’apparition de ce problème.

Voici quelques conseils pour réussir à uriner si vous n’y arrivez pas : 

  • Appliquez de la chaleur : une compresse chaude sur le bas de l’abdomen peut détendre les muscles et soulager la douleur ou l’inconfort.
  • Utilisez des méthodes de relaxation : la méditation, la respiration profonde ou la visualisation peuvent aider à détendre les muscles pelviens et favoriser la miction.
mesntruation femme

V- Difficulté à uriner et constipation : quel lien ? 

Le lien entre la difficulté à uriner et la constipation (5) réside souvent dans leur proximité anatomique dans la région pelvienne. Des selles dures et volumineuses dans le côlon peuvent exercer une pression sur la vessie, ce qui peut rendre plus difficile la vidange de cette dernière. Cela peut entraîner des difficultés à uriner, des mictions fréquentes et incomplètes, voire une rétention urinaire dans certains cas.

VI- Problème urinaire : comment stimuler la vessie pour faire pipi ?

Stimuler la vessie pour uriner peut être nécessaire dans certaines situations, mais il est important de le faire de manière prudente et de ne pas forcer la miction. Voici quelques conseils pour stimuler votre vessie de manière appropriée. 

A- Boire de l’eau

La manière la plus naturelle de stimuler la vessie est de boire de l’eau. Lorsque votre vessie se remplira, elle enverra des signaux au cerveau pour vous indiquer que vous avez besoin d’uriner.

eau

B- Trouver un environnement confortable

Assurez-vous d’être dans un endroit approprié comme des toilettes lorsque vous essayez de stimuler la miction.

toilettes

C- Se détendre

Il est important de vous détendre et de ne pas vous précipiter. Trouvez un moment calme pour vous asseoir et essayez de vous détendre.

femme detendue

D- Faire quelques exercices de relaxation

Respirez profondément et essayez de vous concentrer sur la sensation de la vessie qui se remplit. Cela peut aider à renforcer la connexion entre le cerveau et la vessie.

exercice meditation

E- Utiliser des techniques de biofeedback

Le biofeedback est une technique qui vous aide à prendre conscience de vos fonctions corporelles, y compris la vessie. N’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé pour vous aider à apprendre ces techniques.

iofeedback

F- Éviter de trop boire avant de se coucher

Si vous avez du mal à uriner la nuit, pensez à consommer moins de liquides dans les heures qui précèdent votre coucher.

dormir

Les naturopathes recommandent

urinat

URINAT

Comprimés pour le confort urinaire

Efficacité prouvée scientifiquement

90% des clients recommandent se produit

Réduit de 77% l'incidence des irritations urinaires

VII- Solutions naturelles pour nettoyer sa vessie 

Pour garder une vessie propre et saine, il est recommandé d’assurer une consommation quotidienne de 2 à 3 litres de liquides. Outre l’eau, les infusions à base de plantes diurétiques peuvent être bénéfiques. Parmi elles, certaines sont bien connues pour favoriser le nettoyage de la vessie :

  • Les feuilles de bouleau
  • Les feuilles d’ortie
  • Les feuilles d’orthosiphon
  • La verge d’or, également connue sous le nom de solidage

Ces plantes sont réputées pour stimuler la production d’urine, ce qui peut contribuer à éliminer les toxines de la vessie et à maintenir un système urinaire en bonne santé.

VIII- Vessie qui ne se vide pas : quelle boisson boire pour uriner ?

L’eau est la meilleure boisson pour stimuler une miction accrue. Cela est principalement dû à son rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre hydrique du corps. Lorsque vous buvez suffisamment d’eau, vous offrez à votre système urinaire les conditions idéales pour fonctionner de manière optimale.

Une hydratation appropriée est le socle de ce fonctionnement efficace. Les reins, qui sont des organes clés du système urinaire, ont pour rôle de filtrer le sang et d’éliminer les déchets et les toxines. Lorsque le corps est correctement hydraté, les reins peuvent effectuer cette tâche de manière plus efficace. En effet, l’eau permet de maintenir l’équilibre nécessaire pour le processus de filtration rénale.

De plus, l’hydratation adéquate joue un rôle majeur dans la dilution de l’urine. Des urines plus diluées sont généralement plus faciles à éliminer, car elles préviennent le risque de formation de cristaux ou de calculs rénaux. L’eau contribue à prévenir ces problèmes douloureux et potentiellement dangereux pour la santé en diluant l’urine.

IX- Quelle tisane pour uriner ? 

Les tisanes constituent un remède naturel pour favoriser la miction, surtout lorsque vous avez des problèmes mineurs de rétention urinaire. Voici quelques exemples de tisanes à base de plantes connues pour leurs propriétés diurétiques : 

  • Tisane de pissenlit : les feuilles de pissenlit sont réputées pour leur effet diurétique. Vous pouvez les infuser pour préparer une tisane.
  • Tisane de prêle des champs : la prêle des champs est une plante connue depuis des siècles pour sa propriété diurétique. Préparez une infusion avec ses tiges séchées.
  • Tisane de busserole : la busserole est une plante diurétique qui peut être consommée sous forme de tisane.
pissenlit

X- Remède rapide : comment soigner ou soulager une infection urinaire en 10 minutes ?

En cas d’infection urinaire, il est recommandé de boire beaucoup d’eau. De plus, un bain moussant peut soulager les douleurs pelviennes liées aux infections urinaires. Après avoir rempli votre baignoire avec de l’eau chaude, détendez-vous pendant 10 à 15 minutes. Cela peut aider à apaiser la douleur et à prévenir l’inflammation.

Conclusion 

En cas de difficulté à uriner, vous devez prendre des mesures adaptées pour trouver une solution à ce problème délicat. Les causes possibles de ce désagrément (telles qu’une infection urinaire) doivent être déterminées. De nombreuses plantes diurétiques peuvent être des alliées pour stimuler la miction. Cependant, vous devez les utiliser avec prudence et en consultant un médecin si les symptômes persistent. Les envies pressantes ou la rétention urinaire sévère peuvent nécessiter un traitement médical. Évitez l’automédication et demandez plutôt l’avis d’un professionnel de la santé pour gérer ces problèmes de manière adéquate.

« Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à promouvoir la compréhension et la connaissance générale des remèdes naturels pour améliorer le confort urinaire. Elles ne sont en aucun cas destinées à se substituer aux conseils professionnels de santé, au diagnostic ou au traitement médical. »

Références

1. S. 2004. “Use of a targeted herbal remedy to treat problematic behavior in a domestic cat.” Journal of Veterinary Behavior: Clinical Applications and Research, 3(6): 237-241.

2. F. 2017. “Medical treatment of lower urinary tract symptoms suggestive of benign prostatic hyperplasia.” Asian Journal of Urology, 4(3): 181-188.

3. W. 2019. “Nocturia: Causes, Consequences and Clinical Approaches.” Nature Reviews Urology, 16(10): 563-581.

4. L. 2018. “Neurogenic lower urinary tract dysfunction.” Nature Reviews Disease Primers, 4(1): 1-21.

5. H. 2016. “Pelvic Floor Dysfunction: A Conceptual Framework for Collaborative Patient-Centered Care.” Physical Therapy, 96(11): 1734-1743.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Nous contacter